mardi 8 avril 2014

Une brioche au pavot à Budapest 2/5

J'ai découvert cette brioche à Budapest dans le Grand Marché central, magnifique halle 1900, conçue par Eiffel en métal et brique. Comme pour le riz au lait - lien -, le sucre est ajouté en fin de cuisson, sinon il empêche les graines de pavot de cuire. 


Pour 2 brioches
500 g de farine t45
230 g de lait
2 cc bombées de levure de boulanger         
1 œuf
50 g de sucre
10 g de sel
80 g de beurre
Farce pour 1 brioche
150 g de graines de pavot
180 g de lait
120 g de sucre
1 oeuf
100 g de raisins secs
3 cs de rhum
1 cs de fleur d'oranger
1 zeste de citron
2 sachets de sucre vanillé




La veille de préférence, réhydrater les raisins dans le rhum.
Pâte à brioche : Mettre tous les ingrédients réservés à température ambiante dans le bol du robot. Actionner l’appareil et pétrir lentement au crochet jusqu’à ce que la pâte forme une boule qui se décolle des parois, soit environ 10 min. La pâte ne doit pas être collante. Couvrir et laisser lever 1 heure. Rabattre la pâte puis réserver au froid 1 heure, voire toute une nuit.


Garniture : Verser le lait dans une casserole et ajouter le pavot. Faire bouillir, réduire le feu et laisser cuire une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Compléter avec les sucres et les raisins non égouttés. Poursuivre la cuisson 5 min. Oter du feu, parfumer avec la fleur d'oranger, le zeste râpé du citron. Lier avec l'oeuf battu quand le mélange est refroidi et épaissi. 



Montage : Diviser la pâte en deux parts égales. Etendre une part de pâte au rouleau de manière à former un rectangle de 35 x 25. Etaler le mélange au pavot refroidi sur le rectangle en veillant à laisser 1cm sans garniture sur le bord inférieur. Rouler la pâte en allant du haut vers le bas, en serrant bien. Laisser lever 1h30. Préchauffer le four à 160°. On peut éventuellement badigeonner la brioche de lait à l'aide d'un pinceau. Cuire environ 40 minutes. 



Le rez de chaussée du marché couvert est entièrement réservé à l'alimentation : les charcuteries sont impressionnantes et le salami hongrois merveilleux. Mais ici, le sujet, ce sont les tekercs.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire