lundi 22 mai 2017

Oignons farcis au poulet

Je me suis inspirée d'une recette des "Carnets de Monet" pour réaliser ce petit plat, à base d'un reste de viande blanche : poulet, rôti de porc ... Juste cinq oignons dans mon panier que j'ai dédoublés pour obtenir 11 cavités. Vraiment la cuisine des restes.









Ingrédients
5 oignons
300 g de poulet cuit
1 grosse échalote hachée
1 gousse d'ail écrasée
1 œuf dur écalé
3 cs de persil ciselé
2 cs de lait
Sel, poivre
Fromage râpé
Jus de poulet
Noisettes de beurre















Éplucher les oignons, rectifier la base pour faciliter l'assise et ôter le chapeau. Les plonger 15 min à l'eau bouillante pour qu'ils soient juste cuits. Les égoutter et les laisser refroidir. Évider les oignons blanchis en poussant avec l'index du bas vers le haut. On obtient plusieurs cavités avec un seul oignon.


Hacher sans insister le reste de volaille avec le persil, l'ail et l'échalote, l'œuf dur et l'assaisonnement. Incorporer ensuite le lait et bien assaisonner. 

Enfourner 35 min à 180°.


samedi 20 mai 2017

Le creusois

Repéré sur "La gourmandise est un joli défaut", je ne prenais aucun risque en réalisant ce gâteau qui ne contient que d'excellents ingrédients. Il me rappelle un peu le cake aux noisettes, sachant que ce dernier se prépare avec des œufs entiers. Il est plus riche que le "gâteau léger aux noisettes" qui ne comporte pas de beurre. Comme pour les gâteaux au chocolat, on n'a jamais assez de recettes. 
















Pour un moule de 20 cm
100 g de poudre de noisette

125 g de beurre fondu
100 g de farine
100 g de sucre
4 blancs d’œuf
Beurre pour le moule
Sucre glace












Mélanger la farine et la poudre de noisette, ajouter le sucre, les blancs d’œufs et le beurre fondu. Amalgamer sans insister et verser le tout dans le moule beurré. Enfourner à 180° pour 35 min. Attendre quelques minutes avant de démouler. 


Mie délicate pour un gâteau très fondant
Emballer le gâteau refroidi dans une poche plastique et attendre le lendemain avant de le consommer, le temps que les arômes se développent et qu'il s'attendrisse. Poudrer de sucre glace et servir avec une crème anglaise ou bien une Chantilly, une compote, une salade de fruits ...


mercredi 17 mai 2017

Oeufs à la neige à la noix de coco

Un peu de douceur et de fraîcheur avec cet entremets très classique. La noix de coco torréfiée apporte une petite touche craquante bien agréable. 
















Ingrédients
5 œufs
80 g + 25 g de sucre
1 sachet de sucre vanillé
40 cl de lait
1 pointe de fécule
80 g de noix de coco râpée
  








Séparer les blancs des jaunes. Dans une jatte, mélanger au fouet manuel les jaunes et 80 g de sucre ainsi que  le sucre vanillé pendant 5 à 6 min jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite la fécule. Faire bouillir le lait dans une petite casserole, le laisser tiédir 3 min et le verser petit à petit sur l’appareil aux œufs, sans cesser de fouetter. Veiller à procéder tout doucement afin d’éviter la coagulation. Remettre la crème dans la casserole. Laisser légèrement épaissir à feu doux en remuant avec une spatule en bois, sans dépasser 84°. Au-delà, la crème tourne. Refroidir en plongeant la casserole dans l’eau froide.



Monter les blancs en neige et lorsqu'ils sont fermes, les serrer avec  les 25 g de sucre restant. Fouetter encore 30 secondes. Faire bouillir 2 litres d’eau dans une sauteuse, puis baisser le feu pour obtenir un léger frémissement. Y plonger délicatement de grosses cuillerées de blancs, à peine 1 minute sur chaque face. Les déposer sur un torchon propre. Procéder au fur et à mesure car les blancs gonflent en cuisant. Verser la crème refroidie dans un compotier. Dorer la noix de coco à sec dans une poêle puis rouler les blancs dedans. Recouvrir la crème anglaise des blancs enrobés. Passer au froid jusqu’au service. 


vendredi 5 mai 2017

Ralentissement

Ma famille a davantage besoin de moi en ce moment et je ne peux pas être au four et au moulin. Je vais donc mettre la pédale douce, sans pour autant faire une pause : je dois continuer à nourrir ma tribu et par conséquent à cuisiner. Si depuis quatre ans, le blog n'a jamais été une contrainte mais bien au contraire une détente, je ne peux pas maintenir la cadence dans l'immédiat. Pour autant, je serai toujours présente parmi vous et continuerai à publier régulièrement. 
A très bientôt !

mercredi 3 mai 2017

Mignardises au chocolat

Je remonte cette délicieuse recette parue il y a trois ans et que je réalise régulièrement. Pour réussir ces petits carrés au chocolat, il faut respecter à la lettre les recommandations. On obtient alors un fondant incomparable. Le moule carré doit en principe mesurer 20 x 20 ou une surface équivalente afin d'avoir une épaisseur suffisante. Un côté de mon cadre extensible ne va pas au dessous de 21 alors je réduis l'autre. 
















Pour un cadre de 21x19

250 g de chocolat
200 g de beurre
300 g de sucre blanc
200 g de farine
2 gros oeufs








Préchauffer le four à 250°. Beurrer le cadre et le placer sur de l'alu protégé par du papier sulfurisé beurré. Entourer d'alu le cadre pour ne pas que la pâte s'échappe. 



Mixer le sucre afin obtenir un grain fin sans aller jusqu'au sucre glace : il s’intégrera mieux au gâteau. Faire fondre au bain marie le chocolat et le beurre pour atteindre 45° au grand maximum. Prévoir un saladier suffisamment grand pour pouvoir contenir tous les ingrédients. 


Verser aussitôt le sucre et bien mélanger au fouet pour qu'il fonde. Ajouter alors la farine et mélanger sans insister, la température ne doit jamais excéder 45°. Retirer du feu et ajouter petit à petit en plusieurs fois et en partant du centre les œufs battus en omelette. 


Verser ce mélange dans le moule : la pâte forme alors un ruban soyeux, gage de réussite. Enfourner pour 3 min. Éteindre le four, mais laisser le gâteau à l'intérieur sans ouvrir la porte pour 10 min supplémentaires. 


Sortir le gâteau, le laisser tiédir et le mettre au frais 5 heures. Le découper en carrés avec une lame chauffée. Les arêtes seront nettes.

mardi 2 mai 2017

Filet mignon à la dijonnaise

Tout ce qui est à base de moutarde est surnommé "à la dijonnaise". C'est l'équivalent des recettes à base de champignons, appelées quant à elles "à la parisienne".

















Ingrédients
1 filet mignon de porc
75 g de comté

1 cc bombée de moutarde forte
6 tranches de jambon cru
Huile neutre
Sel, poivre











Marquer le filet mignon une dizaine de minutes dans un peu d'huile et le couper en portefeuille, 


tartiner l'intérieur de moutarde, le fourrer de comté et l'enrouler de tranches de jambon. Poivrer généreusement. 


L'enrouler de papier sulfurisé et l'enfourner 30 min à four préchauffé à 180°.

                                   
Ôter le papier et trancher le filet. 

Divinement tendre.