samedi 25 janvier 2020

Gratin de céleri branche à la tomate et récap 70

J'utilise énormément le céleri branche, hiver comme été. J'en ai en permanence au congélateur pour les soupes, bouillons, ragoûts ... Je cuisine plutôt les branches comme un légume d'accompagnement et emploie en revanche les feuilles pour corser les bouquets garnis, les minestrones ...











Ingrédients
1 pied de céleri branche
2 cs de parmesan fraîchement râpé



















Couper les branches au ras de feuilles, réserver ces dernières pour une autre utilisation. Détacher les côtes les unes des autres, supprimer les fils des branches extérieures, couper les côtes en fonction de la taille de la casserole. 


Cuire 15 min dans le bouillon, égoutter très soigneusement, recouper les tiges puis les napper de sauce bien réduite et de parmesan. 


Enfourner 20 min à 180°. 


Pour d'autres idées à base de céleri branche : 















jeudi 23 janvier 2020

Moussaka balkanique à Kavala

Il existe mille et une variantes de moussakas et celle que nous avions savourée à Kavala était aux pommes de terre, comme celle que prépare Catalina, grande spécialiste de la question !






Ingrédients
400 g d'agneau confit
400 g de sauce tomate légère
2 aubergines
500 g de pommes de terre 
1 gros oignon
1 poivron rouge
12 cl de vin blanc
2 cs de persil
Huile d'olive
Sel, poivre, muscade
Cannelle, origan
Sauce Béchamel
30 g de beurre
30 g de farine
30 cl de lait

3 cs de Cantal râpé









Couper les aubergines en tranches épaisses, les disposer sur la lèche-frite huilée ainsi que le poivron entier. Saupoudrer de sel et enfourner à 210° pour que les aubergines dorent bien et que la peau du poivron boursoufle. Pendant ce temps, cuire les pommes de terre avec la peau à l'eau bouillante salée, préparer une Béchamel bien parfumée de muscade ainsi que la sauce tomate qui doit être bien réduite. Mixer grossièrement la viande avec l'oignon. Assaisonner de sel, poivre et cannelle, ajouter le persil et le vin blanc. Remixer très légèrement. Ôter la peau du poivron et des pommes de terre,  huiler un plat à gratin. Disposer une première couche  de tranches d'aubergine intercalées de rondelles de pommes de terre. Recouvrir de viande hachée et du poivron détaillé en lanières. Napper de sauce tomate, répartir le reste d'aubergines, saupoudrer d'origan et napper de sauce Béchamel. Saupoudrer de Cantal, ou encore mieux de Kachkaval. Enfourner pour 45 min à 180°. 

Pour une autre variante de moussaka, c'est par ici.


Lors de notre voyage en Bulgarie à l'automne dernier, nous avons fait un saut en Macédoine, plus précisément au Nord-Est de la Grèce, à Kavala, l'ancienne Néapolis du VIIe siècle av J-C, devenue Christoupolis sous Byzance puis Kavala, l'actuelle ville portuaire. 

Sa forteresse byzantine située au sommet d'une péninsule rocheuse lui donne du caractère et une vue imprenable sur la mer. 

Des maisons traditionnelles très colorées, 

de la végétation un peu partout.


Dommage de ne pas avoir pris en photo l'aqueduc de Kamares (pourtant très présent) construit sous Soliman le magnifique ni l'Imaret, un immeuble turc typique pourvu de 18 dômes (à côté du parking)  car ils embellissent l'ensemble,

sans compter les nombreuses églises orthodoxes ...

Si le temps était couvert, nous étions les seuls touristes dans le restaurant, 

et de ce fait, le déjeuner nous a semblé encore meilleur.

lundi 20 janvier 2020

Currywurst

On sert habituellement cette spécialité berlinoise avec des frites, et l'on savoure le tout dans la rue, en se promenant. Mais à la maison, j'ai opté pour des pommes de terre sautées et des courgettes ...













Ingrédients
4 Francfort
1 oignon
30 cl de coulis de tomate
1 cs de moutarde
10 cl de vinaigre de vin
1 cc de sucre
Curry en poudre
Huile neutre














Faire revenir l'oignon émincé dans l'huile chaude. Pendant ce temps, mélanger dans un bol, le coulis de tomate avec la moutarde, le vinaigre et le sucre. Verser le contenu du bol sur l'oignon et laisser mijoter. Griller les saucisses et les détailler en sifflets. Napper de sauce et poudrer de curry. 

samedi 18 janvier 2020

Gratin de carottes aux poireaux

Dimanche dernier, plus grand chose en réserve ni l'envie de m'éterniser en cuisine. Je me suis donc  inspirée d'une recette toute simple piochée auprès de Cooking Julia. Un bon petit plat, avec trois fois rien. 












Ingrédients
600 g de carottes
3 blancs de poireaux

1 oignon
1 gousse d'ail
3 cs de crème liquide
3 cs de parmesan 

Origan
Sel, poivre

2 noix de beurre










Faire cuire à l'eau bouillante salée, les carottes détaillées en rondelles. Bien les égoutter. Faire revenir l'oignon coupé dans le beurre mousseux, ajouter les poireaux finements émincés jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres. Répartir les poireaux dans un plat à gratin beurré, ajouter les carottes, la crème liquide,  l'ail écrasé, l'origan et le parmesan fraîchement râpé. Glisser au four préchauffé à 180°, pendant une bonne vingtaine de minutes.


jeudi 16 janvier 2020

Colombo de porc

Je me suis inspirée avec les moyens du bord, de la recette de Sicacoco qui s'y entend mieux que personne en matière de colombo ! Je n'avais hélas pas d'aubergines, ni de pâte à massalé, encore moins de cive ... mais une grosse envie de plat relevé. J'ai donc employé des courgettes, de la pâte de curry, des échalotes... Promis, avec le retour des beaux jours, je concocterai un colombo plus authentique ...














Ingrédients
1 kg d'épaule de porc
1 gros oignon
2 gousses d'ail
3 courgettes
1/2 boîte de tomates pelées
3 cs de poudre à colombo
2 cc de graines de cumin
3 échalotes ciselées
1 cs de pâte de curry
3 jus de citron vert
1 bouquet garni
Huile neutre
Sel et poivre, piment frais










La veille, préparer la marinade avec le jus de citron, la poudre de colombo, du sel et du poivre. Détailler la viande en gros cubes et mélanger le tout. Réserver au frais. Le lendemain, faire revenir l'oignon émincé et l'ail écrasé dans l'huile chaude, ajouter l'échalote ciselée et les graines de cumin puis incorporer le porc mariné. Compléter avec la pâte de curry, bien mélanger puis verser la tomate pelée et de l'eau, juste à hauteur, pas plus. Insérer le bouquet garni et un petit morceau de piment, laisser mijoter 15 bonnes minutes. Introduire les courgettes détaillées grossièrement. Poursuivre la cuisson jusqu'à ce que le tout soit bien tendre. Servir avec du riz. 



mardi 14 janvier 2020

Pommes de terre à la suédoise

Cette recette ayant fait le tour de la blogosphère, j'ai attendu un peu pour la publier ... Il faut dire qu'elles ont fière allure ces pommes de terre "Hasselback" qui peuvent se préparer à l'avance, demandent peu de matières grasses et accompagnent avec succès tout type de ragoût. 














Ingrédients
Pommes de terre
Gros sel, poivre
Huile d'olive
Persil


















Piquer à l'aide d'un pic à brochette au milieu de la pomme de terre et la couper en lamelles. On ne coupe ainsi que la moitié. Disposer les pommes de terre dans un plat à gratin, assaisonner et enfourner pour 40 min environ (tout dépend de la taille) à four préchauffé à 180°. 


dimanche 12 janvier 2020

Merveilleux au chocolat blanc

Dans le même esprit que le merveilleux au café et aux spéculos, mais à base cette fois-ci, de ganache au chocolat blanc. 











Pour 12 personnes
Meringue française
180 g de blancs (6)
300 g de sucre cristal

2 sachets de sucre vanillé
250 g de chocolat blanc
220 g de crème liquide entière
180 g de mascarpone
Finitions 
1 disque de carton (facultatif)
Chocolat blanc
Meringues, cacao ...










Préparer la meringue française et dresser 5 disques de 18 cm à l'aide d'une poche à douille de 15 sur du papier sulfurisé.


Avec le reste de meringue,  façonner quelques mini meringues supplémentaires. Cuire 2 bonnes heures à four préchauffé à 100°. Laisser sécher les disques de meringue dans le four éteint entrouvert. Cette opération peut évidemment se réaliser à l'avance. 


Faire fondre au bain-marie le chocolat avec la crème liquide. Hors du feu, compléter avec le marcarpone, bien amalgamer pour obtenir une crème lisse. Verser le tout dans la cuve du robot avec le fouet et réserver au congélateur une bonne vingtaine de minutes. La crème doit être extrêmement froide, voire légèrement figée sur les côtés.  Fouetter la crème en Chantilly. Disposer le disque de carton sur le plat de service. Cela permet de tenir d'une main le gâteau et de mieux appliquer de l'autre, le chocolat râpé, au moment des finitions. Napper de crème à l'aide d'une maryse. Monter le merveilleux ainsi de suite, appuyer délicatement dessus et utiliser l'excédent de crème pour le recouvrir entièrement, puis appliquer les copeaux de chocolat blanc réalisés avec un rasoir à légumes. 

Ajouter éventuellement quelques petites meringues poudrées de cacao... Raffermir au frais avant le service.