mardi 25 avril 2017

gratinée de poireaux

On trouve de belles bottes de poireaux au marché en ce moment mais c'est bientôt la fin, alors profitons en pour préparer un petit gratin pour un repas tout simple. 







 



Ingrédients
1 kg de poireaux
    3 œufs
  • 20 cl de crème liquide légère
  • 80 g de parmesan râpé
  • 1 belle gousse d'ail
  • 1 cs de ciboulette ciselée
  • Sel, poivre, muscade
  • 1 noisette de beurre









Ôter le majeure partie du vert des poireaux, bien les nettoyer, les couper en deux pour qu'ils rentrent dans la casserole, les attacher en botte et les cuire à l'eau bouillante salée une vingtaine de minutes, à découvert pour que les poireaux conservent leur couleur. 


Mélanger la crème avec les œufs, ajouter la ciboulette ciselée, l'ail écrasé et le fromage. Assaisonner. 

Disposer les poireaux dans un plat à gratin beurré, verser l'appareil crémeux et enfourner 30 min à 180°.

lundi 24 avril 2017

Salade de gruyère

Une petite salade vite prête, à préparer la veille de préférence. Je l'accompagne de carottes râpées, ça va très bien ensemble.  











Ingrédients
140 g de gruyère
2 ou 3 petits cornichons
Vinaigrette
2 cs de persil haché
1 échalote ciselée
2 cs d'huile
1 cs de vinaigre de vin
1 cc de moutarde forte
1 cs de fromage blanc
Poivre











Préparer la vinaigrette, râper le gruyère avec une râpe à gros trous au-dessus d'un saladier. Mélanger le gruyère à la vinaigrette, ajouter les cornichons coupés en rondelles. 

A savourer avec du pain de campagne grillé tout chaud. 

dimanche 23 avril 2017

Pain de viande à l'italienne (polpettone)

J'aime les pains de viande, je les apprécie énormément. C'est simple et présentable, très parfumé, ils se préparent à l'avance. On peut les accompagner de légumes, de féculents, bref, c'est la recette facile au quotidien. J'ai repéré cette recette sur le magnifique blog d'Edda, un déjeuner de soleil. Je n'avais pas de coppa, j'ai donc enrobé le pain de viande de jambon cru. Edda propose de remplacer la moitié du pain par de la mortadelle, j'essaierai sûrement. J'ai pu couper 12 belles tranches à la sortie du four avec un couteau électrique : les tranches se sont parfaitement tenues. 










Pour 6 personnes
350 g de bœuf haché frais
100 g de pain rassis
6 cs de lait
4 tranches de jambon cru 
20 g de persil frais
2 cs de tomme de brebis
2 gousses d'ail
1 zeste de citron râpé
Noix de muscade
Poivre









Préchauffer le four à 180°. Mixer le pain avec l'ail et le persil. Le transvaser dans un saladier et le mouiller de lait. Ajouter la viande, le zeste de citron, le parmesan, la noix de muscade, poivrer très généreusement mais ne pas saler.  Bien mélanger puis incorporer l’œuf et la tomme de brebis détaillée en dés. Mélanger à nouveau de manière à obtenir une pâte homogène.

Disposer 3 tranches de jambon légèrement superposées sur une feuille de papier sulfurisé puis poser dessus le pain de viande d'environ 25 cm.  On arrive facilement à le former à l'aide d'une spatule en caoutchouc.

Rabattre le jambon et placer une 4ème tranche sur le dessus. Enrouler le papier cuisson, l'ouverture sur le dessus et le disposer dans un plat à gratin. Enfourner 35 minutes environ. 

Retirer le papier et reverser le jus sur la viande puis enfourner à 200° encore une dizaine de minutes voire un peu plus : le jambon doit être bien doré.  

S'il reste du pain de viande, on peut réchauffer les tranches à la poêle.

samedi 22 avril 2017

Glace Plombières

J'ai deux gros bouquins de cuisine entièrement consacrés aux glaces maison et pas une trace de Plombières ! Pourtant, cette glace était très appréciée autrefois et pour ma part, je raffole de ce dessert désuet ! Attention à bien fouetter la crème en Chantilly pour que les bulles d'air assouplissent le mélange, lui confèrent ce côté aérien et évitent que la glace ne devienne du béton après un long repos au froid. 











Pour 1 litre de glace
120 g de fruits confits
6 cl de Kirsch
80 g de sucre en poudre
15 cl de crème liquide entière
Crème anglaise
1 gousse de vanille
40 cl de lait
4 jaunes d’œufs










Couper les fruits confits en macédoine (angélique, écorces d'orange, bigarreaux et melon). Les faire macérer dans le Kirsch.


Préparer la crème anglaise, plonger aussitôt la casserole dans l'eau froide puis réserver au frais. Monter la crème très froide en Chantilly et l'incorporer à la crème anglaise totalement refroidie. Verser la préparation dans la sorbetière et lancer le cycle de turbinage. Lorsque la glace est prise mais encore souple, ajouter les fruits confits et le Kirsch puis laisser turbiner encore 2 min. Placer ensuite la glace au congélateur pendant 2 h pour obtenir une consistance plus ferme.


Ici la glace sort de la sorbetière, elle est prise mais encore très souple, c'est ainsi que je la préfère ...

vendredi 21 avril 2017

Pâtes aux brocolis & aux Saint-Jacques à Houlgate

A la halle à poissons de Dives qui jouxte Houlgate, on trouve des merveilles : coquilles Saint-Jacques, pétoncles, soles qui viennent d'être pêchées. Notre choix s'est porté sur des Saint-Jacques juste poêlées avec quelques pâtes, légumes et fines herbes. 
















Pour 2 personnes
8 belles Saint-Jacques
160 g de penne
600 g de brocolis surgelés
3 cc de pesto
2 cs de ciboulette
Huile d'olive
1 noix de beurre
Sel, poivre








Commencer par plonger les brocolis dans l'eau bouillante salée et lorsque l'eau revient à ébullition ajouter les penne pour 11 min. Pendant ce temps, faire chauffer doucement le beurre, puis lorsqu'il devient légèrement noisette, cuire les Saint-Jacques 4 min de chaque côté. Ajuster la température de la cuisson, le beurre doit crépiter mais pas brûler. Assaisonner. Réchauffer le pesto que l'on allonge avec un peu d'huile d'olive. Égoutter les pâtes avec les brocolis, ajouter le pesto puis les Saint-Jacques et la ciboulette ciselée.


Pour cette assiette, j'ai repris la recette des orecchiette aux brocolis dont je ne me lasse pas. 






jeudi 20 avril 2017

Stifado de porc

Ragoût de viande grec qui peut se préparer avec toutes les viandes : veau, bœuf, lapin ... Bien relevé, on le savoure avec du pain frais, une salade verte et des olives mais les pâtes conviennent aussi. Je me suis inspirée de la magnifique recette de "The Food Trotter" pour réaliser la mienne. Si l'on n'a pas de fenouil, on le remplace par des graines de coriandre, le plat ressemblera alors à l'afelia, délicieuse spécialité chypriote que je ferai découvrir prochainement. 









Ingrédients
1 bon kg d'échine de porc
500 g d'oignons botte
3 belles carottes
2 cs de persil haché
3 gousses d'ail
1 cc de graines de fenouil
1 cc rase de graines de cumin
2 bâtons de cannelle
1 cc de paprika
400 g de tomates pelées
1 bouteille de vin rouge
2 feuilles de laurier
1 cs de farine
2 cs d'huile d'olive
1 cs de sucre
1 cs de vinaigre de Xérès
Sel 








Couper le porc en gros cubes. Faire griller les graines de fenouil 1 min à sec, puis les piler finement. Bien faire dorer le porc dans l'huile chaude puis ajouter les oignons coupés ainsi que leurs tiges vertes. Lorsque le tout est bien revenu, singer avec la farine, ajouter les carottes détaillées, les épices, l'ail écrasé et le persil. 


Saler, mouiller avec les tomates pelées et le vin rouge. Couvrir et laisser mijoter tout doucement 2h30. Dans une petite casserole, verser le sucre, le vinaigre et 2 cs de jus de cuisson. Laisser légèrement caraméliser et verser le tout dans la marmite. Poursuivre la cuisson une dizaine de minutes et servir. 


Le sauté de porc cuit de cette façon n'est pas sec du tout, il est bien parfumé et moelleux avec une sauce réduite et concentrée.

mercredi 19 avril 2017

Mes recettes deviennent les vôtres 39

Un nouveau récapitulatif de vos recettes, très varié et appétissant. Merci à toutes ! 


Asperges vertes, crème citronnée, les carnets d'Anne-Geneviève

Pommes de terre à la lyonnaise, la cuisine de Gut

Champignons farcis au épinards, l'Oliverie de Marie-Odile

Sandra AUBRY
Blancs de poulet au cantal, Sandra

Marmite rethéloise, Mariette aux fourneaux


Rôti de boeuf, les carnets d'Anne-Geneviève


Tarte au citron meringuée, l'Oliverie de Marie-Odile


Sablés aux graines, l'Oliverie de Marie-Odile


Hot cross buns, c'est Nathalie qui cuisine

Coulant au chocolat, les carnets d'Anne-Geneviève