lundi 30 septembre 2019

Macarons à la vanille

Il me restait une gousse de vanille bien charnue ainsi qu'une énorme quantité de blancs au congélateur, alors j'ai préparé des visitandines, un piegusek et quelques macarons afin de ne pas perdre la main. Je vous rassure, je n'ai pas tout préparé le même jour !











Ganache
110 g de chocolat blanc
50 g de crème liquide
20 g de beurre
1/2 gousse de vanille
Pâte à macaron
200 g de sucre glace
120 g de poudre d'amande
30 g de sucre vanillé maison
100 g de blancs vieillis
1/2 gousse de vanille












Réaliser la ganache : Faire fondre le chocolat et le beurre au micro ondes. Ajouter la crème. Mélanger à la fourchette. Incorporer les grains de la demie gousse de vanille et laisser durcir au frais.






Réaliser la pâte à macaron : Torréfier la poudre d’amande au four préchauffé à 120° pendant 10 min. Mixer finement la poudre refroidie, le sucre glace et la vanille restante. Tamiser le tout. Monter les blancs en neige. Commencer par battre doucement au fouet, puis lorsque les blancs sont mousseux, ajouter petit à petit le sucre vanillé puis augmenter la vitesse jusqu’à la formation d’une neige relativement ferme. Incorporer la poudre aux blancs en neige avec une maryse délicatement afin qu’ils restent mousseux.


Le mélange ne doit pas devenir coulant mais rester légèrement épais. Placer dans une poche à douille et former de petits dômes sur un papier sulfurisé posé sur les gabarits choisis (voir recette de base). Laisser croûter 30 min. Préchauffer le four à 160°. Poser le papier sur une plaque percée de petits trous. Enfourner pour 12 min à peine. Laisser refroidir avant de décoller les coques. Marquer l'intérieur des coques avec le pouce pour faciliter le remplissage. Garnir les coques à la poche à douille et réserver au frais dans une boîte hermétique. Savourer au bout de 2 jours.

samedi 28 septembre 2019

Mezze de légumes : haricots verts, aubergines et poivrons

Une entrée variée avec les derniers légumes d'été. Je ne présente plus les poivrons marinés, ni le caviar d'aubergine. N'apparaît pas sur la photo, la tapenade noire qui s'accorde bien avec les poivrons. Avec ces derniers, Cher & Tendre estime qu'il faut nécessairement de la feta ou de la tapenade car sinon, c'est fade paraît-il ... Bref, le tout est bien meilleur, servi encore tiède !



En ce qui concerne les aubergines, je me suis inspirée du blog "c'est ma fournée". Détailler l'aubergine en gros cubes que l'on précuit au micro-ondes à toute puissance  durant 5 mn. Il suffit ensuite de les frire  à l'huile d'olive avec une gousse d'ail pelée entière qui fondra petit à petit. Assaisonner. Cette cuisson en deux temps permet d'éviter d'ajouter trop d'huile, les aubergines étant de véritables éponges. Immense succès. Pour les haricots verts, j'ai préparé une vinaigrette à la moutarde et ajouté quelques tomates cerise. 

Si l'on s'y prend un peu plus tôt dans l'année, on peut ajouter des asperges ou des carottes nouvelles pour un mezze plus printanier...

jeudi 26 septembre 2019

Lekach de Roch Hachana (gâteau au miel)

J'ai longtemps repoussé l'idée de préparer ce gâteau car je n'apprécie guère le miel et encore moins l'huile dans les gâteaux mais comme je suis sensible aux traditions et que je souhaitais l'offrir, ces deux bonnes raisons semblaient suffire. Cette spécialité est donc servie lors de la fête de Roch Hachana, comme symbole d'une nouvelle année pleine de douceur. J'y aurais bien mis une belle poignée de noix mais elles sont proscrites à ce moment-là, paraît-il, car risqueraient de faire tousser durant la prière ... Finalement, il n'est pas mauvais ce gâteau ultra moelleux qui prend son temps pour se bonifier. On prépare la pâte la veille, on la fait cuire le lendemain puis on attend plusieurs jours avant de consommer cette douceur qui ressemble pas mal à un pain d'épices.










Pour deux cakes de 22 et 23 cm
280 g de farine
1 cc de levure chimique
1 cc de bicarbonate
1 cc bombée de cannelle
1 cc de gingembre
3 petits oeufs
50 g d'huile neutre
200 g de miel
2 cs de Grand Marnier
2 cs bombées de café lyophilisé (50 g)











Préparer le café en pesant 50 g de café lyophilisé, puis en versant dessus, 130 g d'eau bouillante. Laisser tiédir. Fouetter les oeufs avec le sucre vanillé, puis ajouter le miel, l'huile et la marmelade. Incorporer ensuite en trois fois, la farine mêlée à la levure, au bicarbonate et aux épices. On obtient une pâte lisse que l'on parfume au café et au Grand Marnier. Elle devient très liquide, c'est normal. 



Verser cette préparation dans deux moules huilés et tapissés d'une bande de papier sulfurisé. Réserver une nuit au frais. Cuire les gâteaux le lendemain à four préchauffé à 170° pendant 45 min. Laisser refroidir et emballer de papier alu pour au moins deux jours et jusqu'à deux semaines, afin que les parfums s'y développent. 


Et pour comprendre le sens de cette fête, une petite vidéo amusante dénichée sur le blog de notre regrettée Piroulie

mardi 24 septembre 2019

Pâtes aux merguez

Cette recette de Laurent Mariotte repérée également chez Kamika m'a tout de suite convaincue. Un plat de tous les jours vraiment facile. Laurent Mariotte préconise d'ôter le boyau des merguez après cuisson mais je n'y suis pas parvenue. Si l'on désire préparer une "bologuez", mieux vaut-il à mon sens, ôter le boyau avant cuisson. Cela étant, le résultat est bien agréable avec la merguez coupée en rondelles. 











Ingrédients
4 merguez grillées
1 gros oignon 
2 gousses d’ail
2 poivrons rouges
200 g de spaghetti
3 tomates roma
2 cs de coriandre ciselée
1 feuille de laurier
Huile d’olive
Sel













Faire revenir l'oignon émincé et le poivron détaillé menu dans l'huile chaude. Ajouter l'ail et laisser fondre une dizaine de min. Incorporer ensuite la tomate coupée en morceaux, les merguez détaillées en rondelles, le laurier, la moitié de la coriandre. 



Saler, couvrir et laisser mijoter. Cuire les pâtes al dente et mélanger le tout sans oublier la coriandre restante. 


dimanche 22 septembre 2019

Poêlée de courgettes jaunes à la feta & aux pignons

Rachelle m'a offert de la courgette jaune de jardin que j'ai aussitôt poêlée avec plein de fines herbes. 













Ingrédients

2 belles courgettes jaunes
2 cs de persil 

1 cs de 
menthe
2 cs de pignons
2 gousses d’ail
50 g de feta
Sel, poivre
Huile d’olive 
Tomates cerises












Détailler finement les courgettes et les poêler dans l'huile chaude. Compter une vingtaine de minutes pour que toute l'eau de végétation soit évaporée et que les courgettes soient légèrement dorées. 


Ajouter les fines herbes, l'ail écrasé, assaisonner. Présenter avec la feta émiettée, des pignons dorés à sec, quelques tomates cerises... J'ai présenté ce plat avec des oeufs pochés aux fanes de betterave


vendredi 20 septembre 2019

Artichauts à la crème & à la ciboulette

Septembre vient achever la saison des artichauts, courgettes, haricots verts, betteraves ... alors c'est l'occasion d'en préparer une dernière fois avant le printemps prochain. 













Pour 3 artichauts camus
1 cs de crème épaisse
2 cs de ciboulette ciselée
1 cs de vinaigre de vin
Sel, poivre, paprika
Olives noires


















Donner un coup sec de la main sur la tige de l'artichaut tandis que la tête repose sur le rebord du plan de travail, pour la casser. Cuire 12 min les artichauts à la vapeur dans la cocotte minute. Les égoutter tête en bas pour que la chair ne s'imprègne pas de l'eau de cuisson puis laisser refroidir à température ambiante. Gratter les feuilles avec un couteau pour récupérer la chair, ôter le foin à la main. Mélanger la crème, le vinaigre, la ciboulette et l'assaisonnement à la chair et garnir les fonds d'artichaut. Décorer d'une olive et saupoudrer d'un peu de paprika ...


Si l'on estime que c'est trop copieux entier, il suffit de réserver les artichauts au frais et de les couper en deux lorsqu'ils sont bien froids. 


Pour d'autres variantes : 


mercredi 18 septembre 2019

Pain de veau au comté

Une recette "bistrot" comme le précise mon fils Pierre, facile à réaliser et à partager en famille.









Pour 6 à 8 personnes
400 g de veau

400 g de chair à saucisse
1 oeuf
2 gousses d'ail

1 gros oignon
Chapelure maison 
2 cs de persil 
250 g de jambon blanc
50 g de comté 
400 g de sauce tomate légère

Sel, poivre










Passer l'ail, l'oignon, le persil et le comté puis ajouter le veau et le jambon au hachoir à viande. Verser cette farce dans la cuve du robot et mélanger alors à la feuille en incorporant la chair à saucisse, l'oeuf, la chapelure, saler légèrement et poivrer très généreusement. 



Former un boudin. Saupoudrer le plan de travail de chapelure et rouler le boudin pour l'enrober. Ranger ce pain de viande dans un plat à gratin, puis enfourner pour une trentaine de minutes à four préchauffé à 180°. 



Ajouter la sauce tomate maison tout autour et poursuivre la cuisson  une heure environ. Allonger la sauce avec un peu d'eau si nécessaire en cours de cuisson. Servir avec des pâtes et une poêlée d'épinards frais.



Pour d'autres recettes de pain de viande :