mardi 23 octobre 2018

Salade de fanes de betterave aux pommes de terre

Jusqu'à présent, j'acceptais volontiers la proposition du maraîcher d'ôter les feuilles de ma botte de betteraves. C'est vrai que ça prend de la place dans le panier. Et puis Frédérique m'a dit que les fanes étaient excellentes alors je les ai apprêtées comme le fait Gordana pour les blettes et je reconnais que c'est un délice. Vive les amies "cordon bleu" !










Ingrédients
Fanes d'1 botte de betteraves
3 pommes de terre moyennes
1 gousse d'ail écrasée
Sel
Huile d'olive














Faire cuire les pommes de terre épluchées et détaillées en cubes à l'eau bouillante salée. Au bout de 10 min, ajouter les tiges coupées des fanes puis 5 min après les feuilles grossièrement coupées. Bien égoutter, assaisonner et savourer de préférence tiède.  



dimanche 21 octobre 2018

Côtes de veau à la crème & aux champignons

Dans le même esprit que le poulet sauté chasseur, même si les côtes sont plus longues à cuire. Pour que le veau soit fondant à souhait, il convient de le cuire extrêmement doucement et ça prend du temps. 
















Ingrédients
4 côtes de veau épaisses
500 g de champignons
2 verres de vin blanc
2 cs de crème liquide entière
2 belles échalotes
Beurre, huile d'olive
Sel, poivre














Emincer les champignons et les faire sauter à la poêle dans une larme d'huile chaude : ils doivent perdre toute leur eau de végétation. Faire dorer très doucement les côtes de veau dans le beurre mousseux. Ajouter ensuite les échalotes émincées puis lorsqu'elles sont fondues, mouiller avec le vin blanc, assaisonner. Couvrir et laisser mijoter, le temps que le jus réduise un peu. Ajouter les champignons, crémer et servir avec un riz basmati nature.


vendredi 19 octobre 2018

Macarons de Nancy

Je remonte de nouveau cette recette de macarons inspirée de celle de Mercotte. Après les macarons d'Amiens, je propose ces macarons craquelés, parfaits pour accompagner les compotes ou les coupes glacées.














Ingrédients
120 g de poudre d’amande

155 g de sucre semoule
2 fois 55 g de blancs tempérés
40 g de sucre semoule
Finitions
Sucre glace













Mixer la poudre d’amande, 155g de sucre et 55g de blancs d’œufs. Monter le reste des blancs en incorporant en fin de parcours, petit à petit les 40 g de sucre restants. 

Mélanger délicatement les blancs à la pâte d'amande. 

A l’aide d’une poche munie d’une douille de 10 mm, dresser les macarons sur des plaques alvéolées, ou directement sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Vaporiser de l’eau à la surface des macarons et les poudrer de sucre glace. Laissez croûter une nuit. Préchauffer le four à 240° chaleur tournante, enfourner les macarons et baisser aussitôt la température à 150°. Cuire environ 15 min.


Avec cette recette, je participe au défi "Nos régions ont du goût" consacré à la Lorraine, organisé par " l'alchimie des mets". 

Gâteau Lorrain au safran et citron vert #nosrégionsontdugoût

jeudi 18 octobre 2018

Soupe à l'orge perlé & au chou blanc

Vous savez quand vous achetez un chou blanc, vous ignorez quand vous le terminerez. Heureusement, j'avais pas moins de quatre recettes en tête pour en venir à bout. Après le chou farci et la salade de chou aux noisettes & à la coriandre, je propose la soupe à l'orge perlé selon une idée de la marmotte dont je me suis inspirée avec les produits en réserve. 







Ingrédients
1/4 de chou blanc
2 oignons
3 carottes
2 navets
1 poireau
1 branche de céleri
400 g de tomates pelées
1 cs de concentré de tomate
2 cs bombées d'orge perlé
Huile d'olive
Sel, poivre
Parmesan











Dans une marmite, faire revenir les oignons émincés dans l'huile d'olive, ajouter les tomates pelées et le concentré, faire légèrement réduire puis incorporer les légumes détaillés en cube, ainsi que le chou détaillé en lanières et la branche de céleri coupée en tronçons. Mouiller avec 1 litre d'eau bouillante et ajouter les glaçons de bouillon ainsi que l'assaisonnement. Laisser ensuite mijoter à feu doux 30 bonnes minutes et cuire pendant ce temps l'orge perlé à l'eau bouillante salée, à peu près 25 min. Incorporer dans le bouillon, juste avant la fin de la cuisson, l'ail écrasé et le pesto. Présenter avec des copeaux de parmesan fraîchement râpé.

mardi 16 octobre 2018

Chou farci au boeuf-carottes d'hier

Six heures de cuisson puis encore une heure pour le chou farci, la viande avait le temps d'être imprégnée de mille saveurs. Pressés s'abstenir, mais un régal pour les gourmets : le péché mignon de Cher & tendre qui l'accompagne d'un Ventoux rouge.












Pour 8 farcis
8 feuilles de chou
450 g de boeuf  mode
200 g de carottes cuites
2 échalotes
2 gousses d'ail
2 cs bombées de persil haché
2 cs de chapelure maison
1 oeuf
Bouillon de cuisson du boeuf
Huile d'olive
Sel, poivre, paprika








Effeuiller et laver le chou. Sélectionner les feuilles en évinçant les plus épaisses, les cuire à l’eau bouillante salée 15 min  puis les rafraîchir et bien les égoutter. Retirer les grosses côtes et éponger les feuilles sur un torchon. Faire suer l'ail et l'échalote. Hacher menu la viande au couteau. Mélanger à la viande, l'ail et l'échalote, les carottes taillées en dés, le persil, le jus et juste une cuiller de chapelure. Assaisonner en poivrant fortement. Étaler une feuille de chou puis répartir 90 g de farce. 


Rabattre les côtés pour former une paupiette que l'on range dans un plat à gratin. Poursuivre de la même façon pour les autres feuilles de chou. Mouiller avec le bouillon dégraissé à hauteur et enfourner pour 45 min à four préchauffé à 180°, en arrosant régulièrement les paupiettes. Saupoudrer de paprika et de persil au moment du service. 

Pour une version à la tomate, c'est par ici

lundi 15 octobre 2018

Visitandines de Lorraine glacées au Kirsch

J'ai déjà publié une recette de visitandines, délicieuces douceurs de mon enfance, que j'ai recouvertes cette fois de fondant au Kirsch. Je recopie  l'introduction très explicite de G. Lenôtre : "Les religieuses lorraines devaient être fort gourmandes tant sont nombreuses les pâtisseries dont on leur attribue la création. Des macarons de Nancy à la nonnette de Remiremont, des pets-de-nonne à ces visitandines, leur imagination paraissait vouée aux sucreries et a laissé une forte empreinte dans les desserts régionaux ou bien peut-être ces derniers petits gâteaux ne furent-ils inventés que dans un noble souci d'économie, pour utiliser des blancs d'oeufs excédentaires ... Comme les créations des religieuses de l'ordre de la Visitation Sainte-Marie étaient bonnes, on en vendit de plus en plus, et les pâtissiers les améliorèrent. On peut en effet les recouvrir après cuisson d'une légère couche de confiture d'abricots ou les glacer avec un fondant au Kirsch, ce qui en fait un petit four très délicat".  










Pour 25 pièces
80 g de poudre d'amande
145 g de sucre glace
4 blancs
50 g de farine
110 g de beurre
1 bouchon de Rhum
Fondant
Sucre glace
Qq gouttes de Kirsch









Faire fondre le beurre noisette et le laisser tiédir. Mixer les amandes avec le sucre pour obtenir une poudre très fine. Incorporer les blancs à la spatule puis ajouter la farine, le beurre refroidi et filtré puis le Rhum. 



Répartir la pâte dans les moules aux 3/4 seulement et enfourner pour 15 min à four préchauffé à 210°. Les réserver dans un bocal hermétique et les glacer au pinceau le lendemain avec le Kirsch. Ils se conservent au frais une semaine, en gardant tout leur moelleux.


Avec cette recette, je participe au défi "Nos régions ont du goût" consacré à la Lorraine, organisé par " l'alchimie des mets". 

Gâteau Lorrain au safran et citron vert #nosrégionsontdugoût

dimanche 14 octobre 2018

Lasagnes de poulet aux petits légumes

J'ai réalisé la première fois ce plat au débotté, avec un reste de poulet basquaise. Cela m'a donné envie de tester une version express à partir de produits non préparés. 













Ingrédients
400 g d'aiguillettes de poulet
400 g de sauce tomates légère
2 oignons
2 poivrons
2 courgettes 
2 carottes
2 mozzarelles
9 feuilles de lasagne
Parmesan
Huile d'olive
Origan
Sel, piment d'espelette











Commencer par cuire les carottes et les courgettes détaillées en gros bâtonnets au four à 200° avec juste une pincée de sel. Cela prend 30 min. Pendant ce temps faire revenir les poivrons et les oignons émincés dans l'huile chaude : ils doivent devenir fondants. Poêler également le poulet pour qu'il soit légèrement doré. Assaisonner le tout. Répartir un peu de sauce au fond du plat à gratin huilé. Ajouter une partie des légumes et de la viande ainsi que de mozarelle tranchée. Saupoudrer d'origan. Recouvrir de 3 feuilles de lasagnes non ébouillantées et recommencer la même opération en terminant par les lasagnes recouvertes de sauce et de copeaux de parmesan fraîchement râpé. Enfourner 30 bonnes minutes. 

vendredi 12 octobre 2018

Mes recettes deviennent les vôtres 61

Merci, merci, merci, je ne sais pas quoi dire d'autre tellement je suis ravie de présenter ce nouveau et magnigifique récap ! Mes soeurs, ma cousine, mes amies proches, mes aminautes, bref tout le monde s'y met pour réaliser mes petites recettes et c'est la joie !

Carottes râpées à l'orange, l'Oliverie de Marie-Odile

Carottes à la marocaine, la belle Hélène de Bruxelles


Rillettes de maquereaux, Laurence de Bretagne


Tomates confites maison, l'Oliverie de Marie-Odile


Potage Saint-Germain, la belle Hélène de Bruxelles


Soupe à la tomate, l'Oliverie de Marie-Odile 

Salade piémontaise, Mariette aux fourneaux


Terrine de saumon, Élisabeth 


Salade caprese, l'Oliverie de Marie-Odile


Salade strasbourgeoise, Claire


Aubergines gratinées, Wassila

Civet de poulpe, Giorgio


Osso buco gremolata, la belle Hélène de Bruxelles

Salade tiède de boudin noir aux pommes de terre, Gersende


Tian aux pommes de terre, l'Oliverie de Marie-Odile


Risotto au parmesan, la belle Hélène de Bruxelles (présenté de la même façon et avec la même assiette que sur le blog !)

mercredi 10 octobre 2018

Riz au lait aux fruits confits macérés au Kirsch

Que n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Un riz au lait version impératrice express, une petite douceur comme je les aime !!! Merci Zika pour cette délicieuse idée. 












Pour 6 personnes
1 litre de lait entier
120 g de riz rond
120 g de sucre
1 gousse de vanille
2 cs de Kirsch
70 g de fruits confits









Verser le lait dans la casserole avec la gousse de vanille fendue et porter à ébullition. Verser le riz, bien mélanger et baisser le feu. Le riz va mettre 30 min à cuire doucement avec un couvercle partiellement posé sur la casserole. On remue de temps en temps mais ça n'accroche pas beaucoup. Au bout de 25 min, ajouter le sucre, gratter la vanille et bien mélanger le tout pendant encore 5 min. L'ensemble paraît assez liquide mais il va s'épaissir en refroidissant. Ôter du feu, ajouter les fruits confits et répartir le riz au lait dans les ramequins. Laisser tiédir et recouvrir d'un film avant de conserver au frais. Décorer avec quelques bigarreaux ...


lundi 8 octobre 2018

Salade strasbourgeoise

Une petite salade nourrissante avec juste deux ingrédients et une bonne vinaigrette. A consommer tiède pour un repas sans prétention, vite prêt et savoureux. 














Ingrédients

5 pommes de terre
2 saucisses de Strasbourg
1 cs de persil haché
2 cs de vinaigre
1 cc de moutarde
4 cs d'huile
Sel, poivre















Cuire les pommes de terre en robe des champs et les peler. Plonger les saucisses cinq bonnes minutes dans l'eau légèrement frémissante, elle ne doit pas bouillir. Couper les pommes de terre en cubes, préparer la vinaigrette et détailler les saucisses en biseau. Réunir tous les ingrédients, saupoudrer de persil et servir tiède. 


dimanche 7 octobre 2018

Gâteau au chocolat de Nancy

Ce mois-ci, la Nonna a décidé de mettre à l'honneur la Lorraine pour sa rubrique "Nos régions ont du goût". J'aurais pu poster la quiche lorraine mais c'est un peu facile (quoique : il y a beaucoup à redire sur le sujet) ou la tarte aux mirabelles mais ce n'est plus de saison. Alors, avant de publier la recette du pâté lorrain, je remonte celle du délicieux gâteau de Nancy. Petit rappel gourmand : Gaston Lenôtre estime que le gâteau de Metz ressemble beaucoup à celui de Nancy et je reprends pour preuve son introduction : "Au contraire de l'Alsace, la Lorraine a toujours utilisé beaucoup de chocolat dans ses pâtisseries et ses friandises. A Mirecourt, capitale française de la lutherie, le chocolat est moulé en forme de viole. On fait aussi des mirabelles en chocolat. A Nancy, un chardon en chocolat représente l'emblème de la ville. Le bon roi Stanislas a également donné son nom à un gâteau au chocolat et aux amandes. Les amateurs connaissent aussi le gâteau lorrain, servi avec une crème anglaise, le gâteau luxembourgeois, sorte de charlotte et le gâteau de Metz qui ressemble beaucoup à celui de Nancy. Ainsi, la tradition chocolatière s'est-elle maintenue vivace jusqu'à nos jours dans les deux "capitales" rivales de la Lorraine". Nous avons trouvé le gâteau de Nancy vraiment fin, richement pourvu en beurre, amandes et vanille.  La mie est d'une grande délicatesse. 









Pour 1 moule à savarin de 24 cm
200 g de chocolat à pâtisser
3 jaunes
5 blancs
150 g de sucre
175 g de beurre tempéré
1 gousse de vanille
40 g de farine
100 g de poudre d'amandes
1 pincée de sel
Présentation
Amandes effilées
Sucre glace











Faire fondre doucement le chocolat au micro-ondes et le mélanger au beurre tempéré. Ajouter la moitié du sucre, la vanille grattée, puis les jaunes d’œuf un par un. Incorporer enfin les amandes mélangées à la farine. Battre les blancs en neige et lorsqu'ils deviennent bien mousseux, serrer en versant le sucre en plusieurs fois. On obtient une neige nacrée. Incorporer le quart des blancs au mélange précédent, très délicatement à la spatule puis le reste des blancs avec une grande précaution. Verser la pâte dans un moule à savarin beurré et saupoudré d'amandes effilées. Enfourner à four préchauffé à 220° et baisser aussitôt la température à 170°. Cuire le gâteau 40 à 45 min. Attendre 5 min avant de démouler sur grille. Laisser tiédir et poudrer de sucre glace. 



Il faut imaginer les amandes effilées toutes dorées et craquantes, le goût du chocolat associé à la vanille et aux amandes, une mie ultra fine et moelleuse. C'est quelque chose ! Avec cette recette, je participe au défi "Nos régions ont du goût" organisé par " l'alchimie des mets". 


Gâteau Lorrain au safran et citron vert #nosrégionsontdugoût

samedi 6 octobre 2018

Civet de poulpe au vin rouge

Pour éviter que la texture ne soit cahoutchouteuse, il suffit de congeler le poulpe nettoyé : cette opération casse les fibres. Je l'ai ensuite ébouillanté pour ôter la peau brunâtre qui me paraissait coriace. On peut alors apprêter la bête comme on veut. C'est le péché mignon de Cher et tendre, qui l'apprécie en marinade, en civet mais plus encore grillé au feu de bois comme savent si bien le faire les grecs. Pour cette fois, ce sera en civet.
















Ingrédients
1 kg de poulpe
1 gros oignon
1 gousse d’ail 
30 cl de vin rouge
1 branche de céleri
4 carottes
4 pommes de terre
Sauge, romarin, laurier
Sel, piment d’Espelette









Décongeler le poulpe et l'ébouillanter : on laisse frémir pendant une quinzaine de minutes. Ôter la peau et détailler le poulpe en morceaux. Faire revenir l’oignon émincé et l’ail écrasé dans l'huile chaude. Ajouter le poulpe coupé, parfumer avec les aromates, le céleri émincé et l'assaisonnement.  Mouiller avec le rouge puis incorporer les carottes coupées en sifflets. Couvrir et laisser mijoter tout doucement. Allonger d'un peu d'eau si besoin. Vingt bonnes min avant la fin de la cuisson qui dure une bonne heure, ajouter les pommes de terre épluchées.