mardi 22 octobre 2019

Tétins de Sainte Agathe pour la Toussaint

C'est bientôt la fête de tous les saints, alors je propose les « Minne di Sant'Agata » spécialité sicilienne qui rend hommage à la sainte patronne des nourrices et de la ville de Palerme. Agathe naît dans une famille noble de Catane, durant les persécutions des chrétiens par les romains. Après s'être consacrée à Dieu, Quintien, proconsul mais homme de basse extraction, souhaite l'épouser pour s'élever socialement. La belle Agathe ayant refusé ses avances, Quintien la fait jeter en prison où on lui arrache les seins à l'aide de tenailles.











Pour 6 tétins
250 g de ricotta maison
40 g de chocolat noir
20 g de pistaches décortiquées
Glaçage
Bigarreaux confits 
















La veille, préparer la pâte sablée en remplaçant les 90 g sucre glace par autant de sucre vanillé maison mixé afin d'obtenir de la poudre. 






Le lendemain, préparer la garniture (dans le même esprit que celle des cassatine) en battant la ricotta avant de la mélanger au sucre vanillé, au chocolat haché grossièrement, aux pistaches concassées et aux écorces détaillées menu. 




Etaler la pâte sablée vanillée entre deux feuilles de papier sulfurisé, sans aucun ajout de farine (ce qui serait néfaste au goût). Foncer les dômes de 7 cm avec un disque de 30 g de pâte sablée, garnir de ricotta travaillée, recouvrir d'un autre disque de 25 g de pâte. 


Cuire 30 min dans le bas du four à 200°. La pâte doit être bien dorée. Laisser refroidir et démouler sur grille. Napper de confiture d'abricots puis recouvrir de glace royale au pinceau. Ajouter un demi bigarreau ... 


Le martyre de Sainte Agathe est très souvent représenté en peinture, aussi je vous livre mon interprétation préférée. 


 Zurbaran, Musée Fabre, Montpellier

21 commentaires:

  1. je crois qu'une commune de ma région la fête particulièrement
    me semble avoir lu des articles
    donc je connaissais aussi des gâteaux en forme de seins mais TA recette est méga gourmande

    à mettre de côté
    bises à bientôt (non pas possible de faire encore ces jours ci ...°

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as des précisions, ça m'intéresse !

      Supprimer
    2. pardon je suis couchée alors pour répondre je ne vois que maintenant mais en tapant ds Google j'ai trouvé ça donc peut être cet article déjà

      https://www.varmatin.com/vie-locale/les-femmes-reines-de-la-sainte-agathe-112603
      et ça
      https://mairie-mons83.fr/histoire/

      et encore ça !
      https://www.pays-fayence.tv/v1/traditions/4-agathe-mons.html

      si je retrouve l'article dans mes livres provençaux et ou l'article du journal je complèterai mais donc là impossible de quitter le canapé
      bises et bonne soirée

      Supprimer
    3. Merci beaucoup et bon courage !

      Supprimer
  2. c'est une belle découverte!!! bisous

    RépondreSupprimer
  3. Ça doit être très bon! Je ne connaissais pas du tout!

    RépondreSupprimer
  4. je ne connaissais pas du tout et j'adore

    RépondreSupprimer
  5. C'est très évocateur et avec un glaçage fraise, c'était juste pour octobre rose !

    RépondreSupprimer
  6. une vraie découverte pour moi, ce doit être super bon, mais l'histoire est terrible...merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  7. Oh là là, quelle jolie découverte ! Cela me semble absolument délicieux !
    Merci pour l'explication sur l'origine de cette pâtisserie.
    Bonne journée, bises.

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour cette belle recette ! Original et gourmand!

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connais pas du tout ça à l'air vraiment extra
    Bonne journée
    bisous

    RépondreSupprimer
  10. J'adore le nom c'est osé! Je suis toujours curieux de ce genre de recettes un peu anciennes avec une histoire, ça m'intéresse beaucoup.

    RépondreSupprimer
  11. Ça m'a l'air délicieux, et merci pour l'histoire, même si elle n'est pas vraiment réjouissante !!

    RépondreSupprimer
  12. Va falloir que je teste rapidement. Ca m'a l'air fort appetissant

    RépondreSupprimer