lundi 16 janvier 2017

Récap 39 : le macaron parisien

Le macaron parisien allie sobriété et raffinement. Si la forme est simple, la réalisation est technique, elle demande doigté et expérience, beaucoup d'expérience et donc de persévérance. J'utilise toujours la méthode "Gerbet" qui emploie une meringue à la française. On peut utiliser une meringue à l’italienne, peut-être plus fiable et plus brillante mais moins moelleuse. Dix parfums pour ce premier récapitulatif consacré aux macarons et vraisemblablement le dernier. Je ne pense pas agrandir ma collection, j'apprécie les parfums classiques et n'envisage pas pour le moment de macarons à la choucroute ou au camembert ...


 
 

 


Heureusement que Cher & tendre ne vient jamais fureter sur mon blog, il s'apercevrait du nombre incalculable de babioles que j'accumule et lèverait les bras au ciel ! Mais je ne reviens jamais bredouille d'une brocante et trouve toujours une petite place pour les camoufler ...

11 commentaires:

  1. Bravo, je suis une fan de Macarons.

    RépondreSupprimer
  2. Je me faisait aussi la remarque sur les babioles!!!
    Il faut avouer que ça présente très bien ces beaux macarons:)
    Très chouette même!

    RépondreSupprimer
  3. Ils sont top tes macarons aux multiples couleurs et parfums. Et je vois que ton cher & tendre est comme le mien : mon blog lui est un territoire quasi inconnu...

    RépondreSupprimer
  4. Magnifiques tous ces macarons 😏 je ne me lasse jamais de ces petites merveilles ta selection me donne envie d en realiser ce week end 😊

    RépondreSupprimer
  5. Voilà plein de beaux macarons. Mon mari non plus ne vient jamais sur mon blog
    Bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  6. Bien sûr, je suis totalement admirative de tels macarons, moi qui peine à obtenir quelque chose de satisfaisant. C'est absolument superbe et témoigne de ton talent. Bravo, bravo et encore bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas y arriver, je n'ai aucun doute !

      Supprimer
    2. Ta confiance en mon potentiel ne peut que me stimuler, et comme je n'aime pas rester sur des "à peu près", c'est sûr, je vais recommencer.

      Supprimer
  7. Je suis en admiration Isabelle. Ils sont magnifiques. Figure toi que j'ai pris un cours il y a un petit moment. J'ai réalisé deux fois des macarons après le dit cours, magnifiquement réussis et ensuite impossible je les ai toujours ratés à mon grand désespoir. Pourquoi je ne sais. Du coup j'ai capitulé Peut-être que je devrais réessayer. Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les macarons, ce n'est qu'une question d'entraînement, vraiment. Après c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas !

      Supprimer