samedi 15 avril 2017

Savarin aux raisins & au rhum pour Pâques

Si le baba est en forme de bouchon et le savarin en forme de couronne, c'est en général le baba qui contient des raisins ... donc je complique un peu les choses en intégrant des raisins à un savarin. Serait-ce une hérésie ? En tout cas c'est délicieux pour ceux qui apprécient les raisins de Corinthe et cette forme de nid se prête bien à un dessert pascal.










Pour un moule de 24 cm
250 g de farine 
100 g de lait
1,5 cc de levure boulangère
3 œufs
10 g de sucre
6 g de sel
75 g de beurre ramolli
80 g de raisins de Corinthe
Le sirop 
350 g de sucre en poudre
50 cl d'eau
9 cl de rhum








Le savarin : La veille, mettre tous les ingrédients conservés à température ambiante dans le bol du robot, excepté les raisins. Actionner le robot muni de la feuille et laisser fonctionner à petite vitesse 10 min pour que la pâte soit lisse et élastique. Incorporer les raisins puis couvrir d’un torchon et laisser lever 1 heure. Rabattre la pâte  et la répartir au fond d’1 moule à savarin, enduit au pinceau de beurre fondu. Laisser à nouveau la pâte gonfler 1 h 30. Elle doit dépasser le bord du moule. Cuire au four préchauffé à 200° pendant 30 min. Le savarin doit être brun foncé car il va s’éclaircir en gonflant avec le sirop. Démouler sur une grille. 
                               


Mouillage du savarin : Faire bouillir 50 cl d’eau avec le sucre pendant 5 min. Laisser légèrement tiédir le sirop obtenu et ajouter le rhum. Déposer le savarin sur le plat de service rond et légèrement creux, l’arroser abondamment du sirop. Le savarin va gonfler et accroître son volume d’un tiers. Réserver au frais jusqu’au lendemain.



Finition : Glacer le savarin au pinceau avec de la confiture d’abricots tiédie ou de la gelée de pommes et le garnir d’une salade de fruits, d’une crème pâtissière ou d’une crème Chantilly

8 commentaires:

  1. J’adore...ça me donne tellement envie ......

    RépondreSupprimer
  2. Bien écoute, hérésie ou pas moi j'adore ! Quand j'étais plus jeune ma tante qui tenait une brasserie me laissait choisir entre baba et savarin et je prenais savarin pourquoi ? Il avait de la crème hum et c'était bon. Je n'ai pas souvenir d'avoir eu des raisins dans le savarin, mais comme je mangeais les deux bien souvent... Mes parents rouspétaient car ils disaient que je buvais de l'alcool en absorbant ce baba. Bref, ton gâteau est superbe. Joyeuses fêtes de pâques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton témoignage qui rejoint mes souvenirs d'enfance : j'aimais déjà le rhum dans les gâteaux ! Joyeuses Pâques à toi également !

      Supprimer
  3. Très belle réalisation! C'est une belle idée pour terminer un repas de fête. Bisous. Sylvie.

    RépondreSupprimer
  4. Un grand classique qui a ses adeptes, magnifiquement réussi ici ! Bonnes Pâques :-)

    RépondreSupprimer
  5. Quelle régalade chez moi c'est sûr il aurait un succès fou bonne fin de week-end

    RépondreSupprimer
  6. crème rhum ou pas, cela descend sans se fatiguer,et même l'on en redemande. Alors, honneur à toi,et bisous

    RépondreSupprimer