samedi 1 avril 2017

Pressée de poireaux mimosa pour Pâques

Pâques étant dans 15 jours, il est temps de réfléchir au menu. Pour l'entrée, j'ai trouvé cette recette simple et rafraîchissante sur le blog "Flagrant délit de gourmandise". Pressée de légumes, écrasée de pommes de terre, poêlée de fèves aux saveurs basquesembeurrée de chou, tombée d'épinards, étuvée de carottes & de céleri, flambée aux lardonseffilochée de bœuf en jardinière, mijotée campagnarde, fricassée de choux de Bruxellesgratinée de figues aux amandes & aux pistaches : j'essaie de ne pas oublier le "e" comme trop souvent sur les cartes des restaurants ; pour une fois que le féminin l'emporte ... J'aime moyennement aller au restaurant mais Cher & tendre apprécie tout particulièrement. Alors j'y vais de temps à autre, en déplorant de plus en plus souvent les fautes d'orthographe sur la carte. D'accord, tous les prétextes sont bons pour ne pas y aller !




Pour 1 terrine de 28 cm
2 kg de jeunes poireaux
2 œufs durs râpés
1 cs de ciboulette fraîche
Vinaigrette
2 cs de ciboulette fraîche
3 cs de persil frais haché
2 cs de câpres
2 échalotes ciselées
2 gousses d'ail écrasées
4 cs d'huile d'olive
2 cs d'huile de colza
3 cs de vinaigre de Xérès
Sel, poivre




Faire cuire les blancs de poireaux à l'eau bouillante et les rafraîchir aussitôt. J'ai utilisé ma poissonnière, c'est extrêmement pratique, les poireaux ne s’emmêlent pas et on les égoutte facilement. Si l'on n'a pas de poissonnière, je conseille de ficeler les poireaux, il sera plus facile de les récupérer.



Les égoutter très soigneusement donc, et les ranger tête bêche dans un moule à cake tapissé de film alimentaire. 


Bien les tasser et les réserver au frais une nuit, idéalement avec un poids dessus. Malheureusement, j'ai égaré le mien dans un déménagement mais on s'en sort très bien sans. 


Le lendemain, démouler la terrine sur un plat, la recouvrir de la majeure partie des œufs râpés et de ciboulette ciselée. Décorer éventuellement avec une branche de persil. 



Présenter avec la vinaigrette enrichie de l’œuf dur restant. 


Cette terrine fraîcheur, avec des petits poireaux de la manche tout frais et légèrement sucrés en bouche, est vraiment un délice. Légère, elle se prête bien à un repas pascal composé de gigot d'agneau.



13 commentaires:

  1. Le problème, en tout cas pour nous, c'est qu'on ressort très souvent déçus lorsque l'on se rend restaurant.. Heureusement, on est tous les deux d'accord, du coupon y va plus..!! Alors, certes c'est plus de temps passé aux fourneaux.. mais c'est aussi (en tout cas pour ma part..) plus de tranquillité..! En tout cas très belles idées proposées pour Pâques.. (vous noterez l'utilisation du féminin pluriel "sans faute")

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais de fautes sur "Enivrées par les odeurs de cuisine", of course ! Sinon, c'est bien évidemment à cause des déceptions que je n'aime plus aller au restaurant, tout à fait d'accord !

      Supprimer
  2. j'adore ta recette et bravo pour cette très jolie présentation
    bisous

    RépondreSupprimer
  3. Quelle jolie terrine pleine de fraîcheur ! Ce vert tendre est si printanier qu'il fait vraiment envie.
    Moi non plus je ne suis pas folle de restaurants. Outre les fautes ;-) sur la carte, je trouve qu'on est si souvent déçu par ce qu'on y mange. A croire que la bonne cuisine française (ou internationale) à un prix abordable n'existe pour ainsi dire plus...

    RépondreSupprimer
  4. Voilà une très belle terrine bien original
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Quelle jolie présentation !!! J'adore les poireaux en vinaigrette, mais je n'en ai jamais trouvé préparés ainsi. Merci

    RépondreSupprimer
  6. C'est une magnifique façon de manger des poireaux mimosa !! très beau pour une petite entrée ou en repas l'été sur la terrasse ! gros bisous

    RépondreSupprimer
  7. Si mon gourmand aimait les poireaux! magnifique table dressée. Belle soirée Isabelle

    RépondreSupprimer
  8. c'est trés beau, et j aimerai y gouter

    RépondreSupprimer
  9. Tout comme toi, je suis allergique aux fautes d'orthographe ;) Mais par contre, j'adooore aller au restaurant, y découvrir des mets incroyables (j'ai récemment mangé un pigeon sauce à la truffe à tomber). En tout cas, superbe terrine printanière, moi qui suis fan de poireau ! Ta table est magnifique.

    RépondreSupprimer
  10. cette terrine tout en fraîcheur et bien printanière est très tentante et permet une belle revisite d' une recette classique de poireaux

    RépondreSupprimer
  11. Votre très belle recette a été retenue pour le Top5 de cette semaine, sur le blog cuisinons les légumes. N'hésitez pas à la visiter !

    RépondreSupprimer