samedi 30 août 2014

Pêches au romarin

Avec d'énormes massifs de romarin à portée de main, j'ai envie de l'accommoder à toutes les sauces : dans le pain, la viande, les légumes, les fruits. Le romarin s'accorde avec tout mais avec les pêches, c'est le coup de foudre, un mariage d'amour. Nous avons tellement apprécié que le lendemain, j'en refaisais cuire avec quelques modifications. 













Ingrédients
6 pêches
3 cs de sucre
1 sachet de sucre vanillé
2 ou 3 brins de romarin
Beurre (facultatif)












Ébouillanter les fruits une vingtaine de secondes pour pouvoir les peler plus facilement. 



Préparer un sirop avec le sucre, le sucre vanillé, 2 brins de romarin et 30 cl d'eau. Lorsque le tout est porté à ébullition, y plonger les pêches. Celles-ci n'ont pas besoin d'être entièrement recouvertes. Cuire à feu doux une quinzaine de minutes. 



Égoutter les pêches en réservant le jus. Faire mousser 1 noix de beurre dans une poêle, y dorer légèrement les pêches de tous côtés. Faire réduire le jus puis en napper les pêches. 



Le lendemain, j'ai voulu simplifier la recette. Je n'ai pas ébouillanté les pêches, une manipulation de moins, mais les ai mises directement dans le sirop avec 3 brins de romarin cette fois pour une saveur plus corsée.



Cuites, je les ai égouttées pour les rafraîchir et éviter de se brûler les doigts en les pelant. Le sirop est plus coloré grâce à la peau.



Les pêches ont cuit  quelques minutes de trop, aussi,  j'ai évité de les rôtir au beurre par crainte d'obtenir de la bouillie. De la même façon, j'ai fait réduire le jus qui est devenu sirupeux comme le miel.



Ce sirop nappe parfaitement les fruits. Filtré, le nectar a cette couleur rose foncé. 



Finalement, l'étape du rôtissage n'est pas essentielle et l'on a tout aussi bien apprécié la seconde version, bien plus rapide et plus esthétique.





Tout est beau en Toscane : la lumière, la couleur changeante des bâtisses, les toits comme les portes menant à la cuisine.




Alors, quand le parfum des pêches s'y mêle, on n'a qu'une seule envie, rester aux fourneaux et recommencer, d'autant plus que c'est la fin des vacances.



5 commentaires:

  1. Quelles délicieuses saveurs estivales ... ça donne envie ! Et c'est vrais que le romarin frais est une grande source d'inspiration.

    Bonnes vacances dans cet endroit magnifique.

    RépondreSupprimer
  2. Nadine et Patrice30 août 2014 à 21:14

    EMOUVOIR L'APPETIT

    Monsieur de la Quintinie directeur des Jardins fruitiers et potagers du Roy sous Louis XIV aurait adoré le blog d'Isabelle. Il fit en ces termes l'éloge de la pêche : « Je sais bien que les pêches quand elles ont leur bonté naturelle, sont pour ainsi dire, la manne précieuse de nos Jardins & en effet d'un aveu général, elles valent mieux qu'aucuns fruits à pépins ; si bien que peu de gens font la cour à ceux-ci, pendant que les pêches avec leur grosseur, leur figure, leurs beaux coloris, l'abondance de leur eau douce et relevée, & toutes leurs autres bonnes qualités, sont en état de donner dans la vue, et d'émouvoir l'appétit ». "Donner dans la vue" et "émouvoir l'appétit" : c'est tout le bonheur que procure la lecture de ce blog qui affole chaque jour tous nos sens !

    Bonne soirée aux lecteurs et lectrices d'Ici et d'Isca.

    Nadine et Patrice
    NANCY (54 000)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Donner dans la vue" et "émouvoir l'appétit" me plaisent, c'est magnifiquement dit. Merci, merci !

      Supprimer
  3. La Toscane figure en tête dans notre liste d'endroits à visiter en priorité, merci beaucoup pour le lien !

    Hier, j'ai fait des figues caramélisées au romarin : c'était fantastique. Si tu as toujours de romarin à portée de main, je te les conseille vivement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Diana, il m'en reste plein : je vais donc tester prochainement, c'est la saison. Merci à toi, également.

      Supprimer