jeudi 26 novembre 2015

De la sauce puttanesca à Rome 1/5

Cette sauce typiquement romaine au nom provocateur (je ne traduirai pas) va très bien avec des spaghetti cuits al dente. On ne sert jamais de fromage avec cette sauce qui comporte habituellement un piment frais rouge mais comme je suis la seule à en consommer, je me suis abstenue ... Il n'y a pas énormément de spécialités à Rome mais l'on connaît les gnocchi à la romaine, les penne all' arrabbiata (à l'enragée), servis avec une sauce au piment très forte ou encore la pizza bianca qui est une focaccia sans rien sur le dessus, forcément moins savoureuse que celle de beau papa ...



Ingrédients
6 anchois
8 olives noires
2 cs de câpres
1/2 oignon rouge
1 gousse d'ail
2 tomates
Basilic frais 
Huile d'olive
Piment d'Espelette






Rincer anchois, olives et câpres pour que la sauce soit moins salée. Dénoyauter les olives et couper le tout grossièrement. Faire chauffer l'huile dans une poêle puis ajouter l'ail écrasé et l'oignon finement émincé. Lorsque ce dernier est transparent, incorporer les câpres, les olives, les anchois et les tomates pelées et concassées. Mélanger à feu vif jusqu'à ce que les tomates ramollissent. Saupoudrer de piment d'Espelette et verser cette sauce sur les pâtes cuites al dente en ajoutant le basilic ciselé. 



Pour digérer les pâtes, petite balade place Saint-Pierre


parmi les incontournables colonnes du Bernin


et les gardes suisses


sous un ciel sans nuages.



Visite du musée du Vatican avec ses somptueux jardins


avant de se diriger vers Ste-Marie Majeure où j'ai été touchée par une fresque représentant Tamar avec son voile délicat, une rareté car généralement, les peintres ne la valorisent pas ...


Poursuivons avec ma place préférée au décor de théâtre,  la place St-Ignace.


Impossible de faire l'impasse sur la fontaine de Trevi qui a été rendue aux romains, la semaine où j'y étais, après une longue rénovation financée par Fendi. Ce monument du XVIIIème est devenu culte suite au film de Fellini,  La Dolce Vita.


Direction St-Louis des français qui abrite le tableau le plus explicite du Caravage, où l'Ange dicte à St-Matthieu son évangile.


Après la Rome baroque, poursuivons au Forum avec la Rome antique. Ici, l'arc de Titus


situé à côté du Colisée, du nom de la statue colossale en bronze de Néron, détruite au Moyen-Age. L'amphithéâtre Flavien est toujours entouré de lauriers !


Et pour terminer, St-Paul-hors-les-Murs.


Pour d'autres balades à Rome, c'est par ici : 2/5, 3/5, 4/5 & 5/5.

10 commentaires:

  1. Une belle sauce et encore de belles photo.
    Bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  2. une magnifique assiette de pâtes ! bises

    RépondreSupprimer
  3. Tu me fais revivre mon voyage à Rome il y a deux ans ! On avait d'ailleurs mangé des pâtes "à l'enragée" ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien envie d'en préparer mais il n'y aura pas énormément d'amateurs à cause du piment !

      Supprimer
  4. On ne se lasse pas de ces plats de pâtes, et celui ci doit être bien parfumé !! et merci pour cette jolie visite de Rome !! Bisous

    RépondreSupprimer
  5. sans anchois pour moi les photos sont magnifique bisous

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas fan des anchois mais je goûterai bien car ça à l'air très bon !

    RépondreSupprimer
  7. Petite piqure de rappel pour moi avec toutes ces photos. Le ciel bleu place St Pierre est fantastique pour mettre en valeur l'architecture. De beaux souvenirs... par contre, nous n'avons pas goûté de pates à la puttanesca !

    RépondreSupprimer