mardi 23 août 2016

Des sablés damier à Venise

Les Vénitiens consomment plus de pâtisseries que les autres Italiens, sans doute à cause de l'implication historique de Venise dans le commerce du sucre : bussolà, buranella, pan de dogi, fregoletta, baicoli, torrone morbido, mandorlato ... Bref, tout ce qui est à tremper dans un ristretto. Les puristes utiliseront deux petites planches en bois pour pouvoir étaler la pâte régulièrement ainsi qu'une règle en fer pour couper tout aussi parfaitement. Je n'ai ni l'un ni l'autre, alors c'est un peu plus artisanal.








Pour 50 petits damiers
250 g de farine
125 g de beurre
100 g de sucre
1 oeuf + 1 jaune
1 sachet de sucre vanillé
10 g de cacao amer
1 pincée de sel de Guérande








Dans la cuve du robot muni de la feuille, travailler la farine salée et sucrée avec le beurre froid coupé en petits morceaux. Sabler. Ajouter l’œuf. Diviser la pâte en deux. Saupoudrer la moitié de cacao et l'autre de vanille. Couper chaque boule en petits carrés, pétrir rapidement et placer le tout dans deux sacs congélation. 


Étaler en deux rectangles d'1 cm d'épaisseur. Laisser reposer 1 nuit au frais. 



Sortir la pâte, napper un rectangle de jaune d’œuf dilué avec un peu d'eau. Superposer l'autre rectangle, emballer et durcir au frais 1 h. Ensuite, il s'agit de couper des bandes d'1 cm de large. 


Retourner chaque bande sur le côté et l'enduire de nouveau d’œuf au pinceau. Superposer une autre bande en intercalant les couleurs. Réserver encore 1 h au frais ... 


Puis couper des damiers, toujours d'1 cm de diamètre. Les disposer sur deux plaques recouvertes d'une feuille de silicone. 


Enfourner 20 min à 150°. Les damiers doivent rester blonds. 



Et un petit tour sur les canaux empruntés autrefois par les embarcations qui transportaient les marchandises depuis les navires.

Le monde entier connaît ces canaux encore bordés aujourd'hui par les somptueux palais des négociants de jadis.


Venise, c'est aussi le Caffè Florian, le plus vieux de la ville. Ouvert en 1720, il a reçu la visite de Byron, Dickens, Proust, Stravinsky et Casanova, bien sûr.


Mais moi, je préfère boire un Bellini au Danieli

pour une ambiance, comment dire, plus feutrée. 

Et l'on en a bien besoin à cause de la foule incroyable des touristes. Alors bien sûr, tout le monde vous dira qu'il suffit de s'éloigner dans les petites ruelles pour être tranquille mais que c'est oppressant, parfois pas plus d'un bras entre deux immeubles.

Toujours à propos des cafés célèbres, les gens de la région conseillent le Quadri de la place Saint-Marc,

place dont la forme actuelle fut créee au cours du XIIe siècle, à l'occasion d'une rencontre entre le pape Alexandre III et l'empereur Barberousse.

La Sérénissime est unique au monde, elle exige bien quelques contraintes.

Ah, j'en oublierais les originaux ! 

15 commentaires:

  1. Magnifique ! Tes biscuits sont parfaits, mais quel travail de précision... Quant à Venise, c'est une ville que j'adore pour son charme et son romantisme. Merci pour ces belles photos, une piqûre de rappel en somme.

    RépondreSupprimer
  2. Je les ai fait à main levée, je t'assure que ce n'est pas très précis mais tout s'uniformise à la cuisson. C'est magique.

    RépondreSupprimer
  3. Toujours très inspirants, ces sablés damier ! Merci pour le beau voyage, également. Dommage que je n'ai pas pu apprécier assez cette ville, à cause de la foule compacte qui précédait toutes mes tentatives de profiter de la beauté des lieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement pareil pour moi : épuisant !

      Supprimer
  4. Voilà de belles gourmandises! quelle belle réalisation! Bisous. Sylvie.

    RépondreSupprimer
  5. De très jolis biscuits bien appétissants. Belle soirée et magnifique Venise...mais tellement fragile

    RépondreSupprimer
  6. Pour de "l'artisanal" c'est drolement reussi et tres carre! Et si c'etait trop, tu perdrais ce cote "fait maison" pour un aspect plus industriel. Ils sont magnifiques! Merci pour la methode!

    RépondreSupprimer
  7. en tout cas tu peux commencer a emballer et a vendre tes damiers car ils sont plus beaux que les originaux :) merci pour ces belles photos qui donnent envie de choisir cette ville comme prochaine destination
    grosse bise

    RépondreSupprimer
  8. Jolis damiers aussi beaux que les originaux, vraiment ! Il ne manque que l'expresso :)

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour le voyage retour à Venise ;) Depuis le temps que je dois les publier, ces sablés... je les fais avec plus de carrés, mais dans le principe, on est raccord :)

    RépondreSupprimer
  10. Tes damiers sont superbes !! J'ai visité Venise un mois d'octobre, c'était parfait, beau temps et beaucoup moins de touristes !! Merci pour ces belles photos, un joli rappel ....

    RépondreSupprimer
  11. Absolument magnifique ! Je garde ta recette pour la période de Noël.

    RépondreSupprimer