mercredi 1 février 2017

Crêpe de l'empereur ou Kaiserschmarren

Demain, c'est la Chandeleur, alors pour fêter dignement la présentation au Temple, je propose cette année une recette qui aurait été mise au point pour l'empereur François-Joseph 1er de Habsbourg, sachant que plusieurs légendes sont associées à ce dessert. Pour ma part, je pense qu'il s'agit tout simplement d'une omelette sucrée, tellement en vogue à l'époque, que le cuisinier n'a pas estimé nécessaire de retourner. L'idée d'un ratage semble totalement farfelue ... Comment imaginer qu'un cuisinier digne de ce nom ose présenter à l'empereur un dessert raté ? Cela fait partie du folklore et c'est là tout le charme. En tout cas, le résultat est ultra léger, mais ressemble plus à une gaufre qu'à une crêpe, selon l'avis de Pierre.






Pour une crêpe soufflée de 26 cm
4 œufs
150 ml de lait entier
100 g de farine
90 g de sucre vanillé maison
2 cs de raisins secs macérés
dans du rhum 
90 g + 1 noisette de beurre
1 pincée de sel
1 cc de cannelle







Séparer les blancs de jaunes. Monter les blancs en neige, lorsqu'ils sont mousseux, incorporer 30 g de sucre vanillé en plusieurs fois. Dans la cuve du robot, muni du fouet à fils, fouetter les jaunes avec 30 g de sucre vanillé et 40 g de beurre fondu et tiédi pour obtenir un mélange crémeux et blanchi. 


Ajouter au fur et à mesure la farine, un peu de lait pour allonger et ainsi de suite, tout en ne cessant pas de fouetter. Parfumer avec 2 cs de rhum. Mélanger délicatement la pâte à crêpe aux blancs en neige. Faire chauffer une poêle antiadhésive, ajouter 30 g de beurre. Bien répartir le beurre dans toute la poêle et sur les bords. Lorsqu'il fait des bulles, verser la pâte et baisser le feu. 

Laisser cuire à feu très doux une quinzaine de minutes. Retourner la crêpe qui n'est pas totalement prise (c'est la difficulté). J'ai mis un papier sulfurisé sur ma plaque de cuisson, l'ai posée sur la poêle et l'ai retournée. Remettre 20 g de beurre dans la poêle et glisser la crêpe pour la cuire de l'autre côté. Poursuivre la cuisson 5 minutes environ et la disposer sur le plat de service. 

Égoutter les raisins trempés dans le rhum depuis la veille ou depuis toujours et les faire revenir dans une petite poêle avec une noisette de beurre fondu. 

Saupoudrer la crêpe soufflée d'un mélange de sucre vanillé restant et de cannelle. 

Ajouter les raisins secs sur le dessus. Savourer tiède. 

Plus on met de beurre dans la pâte et plus le dessert semble léger ...
Avec cette recette, je participe au défi crêpes en folie. 

Défi Cuisine : Crêpes en folie !

12 commentaires:

  1. il y a un défi crêpes sur recettes.de, il suffit de mettre le lien : https://recettes.de/defi-crepes-en-folie
    elle est trop belle et intéressante ta recette
    bravo

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien la chandeleur est magnifiquement souhaitée chez toi Isabelle !! ce sera beaucoup plus simple chez moi ! j'attends mes petites filles pour en faire !! Bravo pour cette délicieuse réalisation ! Gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. J'adore des recettes qui ont une histoire ! Merci et bonne chance !!!

    RépondreSupprimer
  4. Excellente recette gourmande! Tout est réuni pour passer un bon et savoureux moment. Bisous. Sylvie.

    RépondreSupprimer
  5. Ta crêpes à l'air trop bonne, et c'est original !!
    Je te souhaite une bonne journée. Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Voilà des crêpes bien originale merci pour la petite histoire je ne connaissais pas du tout je te souhaite une bonne journée bises Christelle

    RépondreSupprimer
  7. Magnifique et en plus avec L'impératrice Sissi . Belle journée

    RépondreSupprimer
  8. Objection Chef ! Le kaiserschmarren ne se sert pas en entier. Lorsque la crêpe est presque cuite on le déchiquète (on ne le coupe pas) avec deux fourchettes dans la poêle, on le saupoudre de sucre glace et on le laisse un peu caraméliser dans la poêle en la secouant :-))

    J'adore ce plat qui est servi avec de la compote de pommes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais mais après c'est super moche et je ne voudrais pas offenser l'empereur !

      Supprimer
  9. Ça l'air très bon, ma belle-mère Autrichienne, nous en a déjà fait et c'était délicieux, mais présentée différemment effectivement ^_^
    Mais ça ne gâche rien :D
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  10. Très belle découverte pour moi pour cette crêpe soufflée de François Joseph ;-)
    Belle soirée
    Bises
    Lova

    RépondreSupprimer