vendredi 22 novembre 2013

Lyres de Sainte-Cécile

J'ai eu l'idée de confectionner ces lyres en assistant à une représentation de "Cyrano de Bergerac" à la Cartoucherie. Le fameux pâtissier épris  de poésie fabriquait ces irrésistibles instruments de musique. Pour réaliser les lyres, il faut travailler sur une pâte froide afin d' obtenir des contours bien nets et directement sur la plaque de cuisson, pour éviter tout risque de déformation lors du transfert du plan de travail vers la plaque.



Pour 3 lyres
500g de farine 
245g de lait
2cc de levure de boulanger
1 œuf
50g de sucre
10g de sel
70g de beurre mou
1 jaune d’œuf pour la dorure






Mettre tous les ingrédients à température ambiante. Dans le bol du robot, verser la farine tamisée, le sel, la levure, le sucre et l’œuf. Actionner l’appareil et verser lentement le lait tiédi  puis le beurre ramolli, morceau par morceau jusqu’à ce que la pâte forme une boule qui se décolle des parois, soit environ 10 min. 



La pâte est souple, lisse, élastique et non collante. Couvrir et laisser lever 1heure. Rabattre la pâte puis laisser reposer une nuit au frais pour que tous les arômes se développent. A l'aide du patron ci-dessous, reproduire 3 lyres au format voulu (A4 ou A3). 


Découper les patrons. 



Diviser le pâton en trois morceaux de différentes tailles. Prélever une boule froide et laisser les 2 autres au frais. L’étaler sur une plaque recouverte de papier sulfurisé légèrement fariné ou bien une feuille de silicone, poser le patron.  



Découper avec un couteau bien aiguisé le pourtour ainsi que les cordes. 



          Procéder de la même manière pour les deux autres lyres. 



Laisser lever au chaud 1h30 à 2h. A l’aide d’un pinceau, dorer très délicatement au jaune d’œuf battu avec une pincée de sel. 



Cuire au four préchauffé  à 200° pendant 12 min. Se congèle parfaitement.

Orazio Gentileschi. Sainte-Cécile et l'ange vers 1610
Sainte-Cécile étant la patronne des musiciens, elle est représentée avec divers instruments de musique ou des partitions.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire