dimanche 20 septembre 2015

Croque-miettes aux quetsches

Avec son crumble aux quetsches, Julia m'a donné envie de refaire un croque-miettes. Comme je l'expliquais lors d'une recette similaire aux abricots, la principale différence entre le crumble et le croque-miettes réside dans la double cuisson. Employer un sucre roux, le plus grossier possible. C'est ce qui va donner du croquant. Enfin, la quantité de "pâte" doit représenter au maximum le quart de celle des fruits.  Sinon on obtient un étouffe-chrétien. 






Ingrédients
1 kg de quetsches
1 cs de cassonade

Pour les miettes
120 g de farine
60 g de cassonade

60 g de beurre demi-sel






Ôter les noyaux des quetsches  et les disposer au fond d'un plat à gratin. Saupoudrer de cassonade. Enfourner 20 min à four préchauffé à 200°. 



Les quetsches doivent rendre une partie de leur jus. L'humidité est l'ennemie n°1 du croque-miettes.


Pendant ce temps, préparer les miettes en mélangeant à la feuille du robot ou du bout des doigts, la farine et la cassonade. Ajouter le beurre très froid détaillé en petits morceaux : on obtient un sable grossier. Le déposer sur une tôle recouverte d'une feuille de silicone et le réserver au frais pendant que les quetsches poursuivent leur cuisson. 



Cuire les miettes séparément : enfourner pour 10 min à four préchauffé à 180°. Elles restent encore un peu tendres mais suffisamment cuites pour ne pas ramollir au contact des fruits. Les répartir sur les quetsches et enfourner de nouveau pour 20 minutes mais cette fois à 160°.



Un jus liquoreux va s'échapper, il ne ramollira pas les miettes. Savourer tiède de préférence. 

16 commentaires:

  1. Tiède avec une toute petite boule de glace;), c'est carrément divin!

    RépondreSupprimer
  2. Décidément, nous nous suivons : j'ai préparé hier un dessert aux quetsches qui ressemble énormément au tien... Ce croque-miettes en tout cas a l'air totalement délicieux, il faut vraiment que j'essaie ! Bon dimanche, bises

    RépondreSupprimer
  3. L'idée est très sympa ! Et forcément s'il y a des quetsches, je suis d'autant plus partante ;)
    Bises.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai des prunes à la cuisine qui ne demandent qu'à être manger ! Ta recette me tente bien ! Bonne soirée, bises, Carole

    RépondreSupprimer
  5. Donc, si j'ai bien compris, quand tu cuis la pâte crue sur les fruits directement, c'est un crumble, et quand tu la cuis à part, c'est un croque-miettes ? ça n'q rien à voir avec la taille des "miettes" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ma façon de voir les choses, sachant que du coup, je ne fais jamais de crumble. Le côté "bouillie" dessous me déplaisant. Effectivement, aucun rapport avec la taille des miettes que je préfère fines car elles cuisent mieux.

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup ce nom de croque-miettes !!!

    RépondreSupprimer
  7. Voilà un beau dessert vraiment appétissant !
    bises
    sicacoco

    RépondreSupprimer
  8. Hum, ça a l'air bien bon et parfumé comme recette estivale

    RépondreSupprimer
  9. Coucou encore une super recette ! bis bonne soirée ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je ne connaissais pas du tout le croque-miettes. C'est une recette à essayer rien que pour son nom rigolo et je suis sûre que c'est très bon aussi !

    RépondreSupprimer
  11. Et je découvre le croque-miettes !! Ça m'a l'air très sympa, et bon !! A essayer !

    RépondreSupprimer
  12. Ta recette est ce soir sur mon blog. Merci !

    RépondreSupprimer
  13. J'imagine une petite glace à la vanille pour mettre dessus

    RépondreSupprimer
  14. miam, ça doit être acidulé comme j'aime !
    j'en ai fait un (une 1ère!) pêches abricots myrtilles bien croustillant mais surtout très acidulé, j'adore !
    http://mademoiselleestcommetoutlemonde.blogspot.fr/2015/09/crumble-peches-abricots-myrtilles.html

    je vais tenter le votre, je vous en donnerai des nouvelles !

    RépondreSupprimer