samedi 6 avril 2019

Gigot de sept heures cuit sous un couvercle de pâte pour Pâques

Il s'agit ici d'une technique efficace. Le gigot d'agneau est protégé  durant la cuisson par un couvercle de pâte qui préserve le fondant et la saveur de la viande entourée d'une garniture aromatique.


Ci-dessous, des carottes et oignons nouveaux avec de l'ail et du thym. Evidemment, si l'on a une cocotte à la taille d'un gigot de 3,5 kgs, voire de deux gigots, il suffit de luter le pourtour de la cocotte. A défaut, la technique du couvercle de pâte est bien utile. 


Je l'ai déjà utilisée pour le kleftico et elle donne toute satisfaction. Dans tous les cas, demander au boucher de raccourcir le gigot. 


Préchauffer le four à 125°. Mélanger 300 g de farine avec 150 g d'eau pour former une pâte ferme. 

Là, ce sont carottes, navets, thym et romarin, tête d'ail entière coupée en deux et une belle branche de céleri émincé. 

Humecter les bords du plat au pinceau, étaler la pâte et en recouvrir le plat comme un couvercle en ajustant bien. Enfourner pour  6 heures. 

Ôter le couvercle de pâte, insérer les pommes de terre ou les patates douces dans le plat et poursuivre la cuisson une heure environ. Retourner régulièrement la viande. Le gigot devient fondant à souhait sans aucun ajout de matières grasses. Présenter avec du cresson.

9 commentaires:

  1. MAGNIFIQUE recette, idéale pour Pâques
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. en effet waouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

    bon weekend je peux pas lire mais promis je repasserai !

    RépondreSupprimer
  3. C'est excellent le tien est magnifique j'en ai déjà fait il y a bien longtemps avant le blog mais pas de pâte je le cuits dans une cocotte couverte.

    RépondreSupprimer
  4. IL faut de la patience mais le résultat est à la hauteur de l'attente, c'est superbe !

    RépondreSupprimer
  5. Oh comme ça doit être bon Bonne journée bisous

    RépondreSupprimer
  6. J'ai déjà fait le mode de cuisson de 7h mais en cocotte.(comme Béa). Sous cette crûte c'est très original et donne beaucoup de charme à ce plat.

    RépondreSupprimer
  7. Chaque année, je me dis que je vais préparer ces gigots de 7 h qui me font de l’œil... ta recette me rappelle que Pâques approche et qu'il va falloir se décider enfin...

    RépondreSupprimer
  8. J'ai fait plusieurs fois un gigot de sept heures. Je confirme que la cuissons avec un couvercle en pâte à pain change vraiment le plat !
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  9. Une merveille, je fais de l'agneau en croûte de sel, mais ta version est bien plus complète, on a tout dès qu'on casse le couvercle.. Bisou

    RépondreSupprimer