jeudi 9 mai 2013

Focaccia

Selon la tradition, il faut cuire du pain à l'Ascension. Celle-ci marque le jour où le Christ s'élève au ciel après sa résurrection, quarante jours après Pâques. Je propose de cuire une variante italienne de fougasse enrichie de pommes de terre. Insoupçonnables, ces dernières rendent cependant la mie très moelleuse. Garnie de mortadelle, la focaccia constitue un véritable sandwich.




Pour 3 focaccias
1kg de farine t55
500g de pommes de terre
50g d’huile d’olive
+ quelques gouttes
550g d’eau de cuisson
1 cube de levure fraîche
20g de sel
2 cs d’origan
Tomates séchées





Mettre tous les ingrédients à température ambiante. Eplucher les pommes de terre, les couper en gros cubes et les faire cuire à l’eau froide salée. Egoutter les pommes de terre et recueillir l'eau de cuisson que l'on fait tiédir. Ecraser grossièrement les pommes de terre au presse purée. 


Dans le bol du robot muni du crochet pétrisseur, verser la farine puis la levure, l’huile et le sel. Actionner l’appareil, verser petit à petit l’eau de cuisson et pétrir lentement pour absorber tout le liquide. Donner du corps, soit environ 8 min. La pâte ne doit pas être collante. Ajouter les pommes de terre écrasées à la pâte et bien amalgamer. Couvrir et laisser lever 1heure 40. 


Huiler trois cercles de 28, 26 et 24 cm ou bien deux lèche frites et un cercle de 24cm. Rabattre la pâte en la soulevant et en la laissant retomber puis garnir les cercles uniformément et les déposer sur des plaques recouvertes de papier sulfurisé. Ne pas oublier de garnir de papier la lèche frite également, si besoin. Couvrir d’un torchon et faire lever dans un endroit tiède une bonne heure. 



Préchauffer le four à 250°. Enfoncer délicatement de petits morceaux de tomates séchées dans la pâte levée, saupoudrer de gros sel, d’origan et de quelques gouttes d’huile puis enfourner deux plaques en même temps. 


Préparer la dernière foccaccia au moment de l’enfourner, au risque de la faire retomber. Sortir les foccaccias du four lorsqu’elles sont légèrement dorées. 




Je vous souhaite une fête de l'Ascension dans la joie.




3 commentaires:

  1. Miam miam je n'aurais pas fait mieux ;-)
    Elles sont superbes.

    Des bisous,

    Sabina

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, un tel compliment ne me laisse pas indifférente. A très très bientôt.

      Supprimer
  2. J'ai regardé mes messages en voiture, j'ai dû faire une fausse manip et le commentaire sympa de Tellou a disparu !!! On cuit du pain à l'Ascension, pour qu'il lève mieux...

    RépondreSupprimer