mardi 7 mai 2013

Tiramisu

Son nom « relève-moi », a été inspiré par les ingrédients énergétiques comme le café ou l’alcool qui composent ce dessert. Selon la légende, l'origine du tiramisu remonterait à Cosme III de Médicis... A la maison, je préfère la présentation au plat qui favorise la convivialité. Mais l'on peut parfois opter pour des verres à whisky, ou autres contenants individuels pour changer.











Pour 9 verres à whisky
4 tasses de café serré
4 œufs
150 g de sucre
2 cs d’amaretto
2 cs de marsala sec
250 g de mascarpone
20 cl de crème liquide 30%
Cacao amer en poudre














Préparer le café et le laisser refroidir. Placer 15 min au congélateur un bol étroit contenant la crème liquide. Fouetter les 4 jaunes d’œuf avec 75 g de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le mascarpone puis les alcools et bien mélanger. Dans une petite casserole, verser les 75 g de sucre restant, couvrir avec 50 g d’eau. Faire bouillir pour atteindre 121°. Sans attendre verser ce sirop bouillant en mince filet sur les blancs montés en neige tout en fouettant à l’aide d’un fouet électrique, jusqu’au refroidissement. Les blancs sont bien serrés et brillants.  Ajouter délicatement les blancs en neige à la préparation à base de mascarpone. Monter la crème en Chantilly et l’amalgamer au mélange précédent. 

Tremper les biscuits 2 secondes chaque face dans le café et en disposer 2 au fond de chaque verre ou tapisser un moule à gratin.

Recouvrir le tout de crème. Saupoudrer de cacao à l’aide d’une boule à thé à maille fine. Laisser reposer au frais une nuit.

Ce tiramisu tient sa délicatesse de la meringue italienne. Le résultat est moins léger lorsque le sucre n'est pas cuit.


Si et seulement si le tiramisu doit être transporté, on peut avoir recours à des bocaux. A éviter dans d'autres cas, le bocal à stériliser reste un ustensile de cuisine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire