jeudi 12 octobre 2017

Fatayers aux épinards

Les apéritifs dînatoires sont associés pour moi à d'infâmes verrines suspectes dans lesquelles on ne sait ce que l'on pioche avec des couverts en plastique. Impossible ! En même temps, je ne suis pas très honnête, car j'avoue ne pas y goûter par principe mais voilà, j'ai un rejet ... Cela étant, il faut bien trouver une solution si l'on veut festoyer au bureau par exemple et que l'on n'est pas équipé. La cuisine libanaise est idéale dans ce cas. C'est plein de saveurs, généreux, du caviar d'aubergine, c'est de l'aubergine, le houmous, c'est du pois chiche et l'on trempe à sa guise avec des légumes ou du pain lavash, des pitas ... Quant aux petits chaussons croustillants, c'est craquant.  Tout de même moins chiche, non ?










Pâte pour  30 chaussons
250 g de farine
60 g d'huile d'olive
40 g de beurre
1/2 cc de sel
50 g d'eau
Garniture
500 g d'épinards en branche surgelés
150 g de feta
1 gros oignon
2 cs d'huile d'olive
2 cs de coriandre ciselée
1 cs de menthe
Pignons
Sel, poivre









La veille préparer la pâte en mélangeant tous les ingrédients à l'aide de la feuille du robot, sans insister. Réserver au frais dans une poche plastique. Sortir les épinards du congélateur et les laisser décongeler dans une passoire. Le jour même, faire revenir l'oignon finement émincé dans l'huile chaude. Ajouter les épinards pressés et bien hachés au couteau puis les cuire pour qu'ils perdent toute eau de végétation. Assaisonner fortement, incorporer la feta émiettée et les fines herbes. Laisser refroidir. 



Etaler finement la pâte et détailler des disques à l'aide d'un verre. A l'aide d'une poche à douille lisse de 15, garnir les disques puis ajouter quelques pignons. 


Rabattre la pâte et la pincer pour former un triangle. Enfourner une quinzaine de minutes à four préchauffé à 180°. 


Belle association du moelleux de la farce grâce à une bonne quantité de feta et du croustillant de la pâte. Avec cette recette, je participe au #CataCookingChallenge10 consacré entre autres à la cuisine libanaise. Ce défi est organisé par Catalina et la marraine de cette édition est la Nonna.


16 commentaires:

  1. Comme ils sont mignons ces petits chaussons ! On a envie d'en prendre un, puis un deuxième... C'est traître...

    RépondreSupprimer
  2. Je te comprends..... mais comment vouloir toucher aux verrines douteuses si elles sont présentées à côté de ces petites merveilles!

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour cette recette apéritive, elle me plait bien !!
    Je te souhaite une bonne fin de semaine. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Voilà une belle recette
    Bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  5. Le plaisir des yeux en plus du goût... Ah je vois que je ne suis pas la seule à me méfier des verrines suspectes, laissées à température ambiante avec une mini cuillère en plastique plantée dedans... bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. la forme me rappelle le dessert "oreilles d'aman", j'aime beaucoup ta recette
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si si je voulais bien de ta recette mais je n'ai pas osé de te demander de mettre le lien :)
      merci Isabelle pour cette superbe recette
      bisous

      Supprimer
  7. De jolis tricorne sympas l'idée, j'avais déjà vu cette forme version sucrée j'aime bien, bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Je n'ai pas un avis aussi tranché sur les verrines, cela dépend de ce que l'on met dedans et comment.
    Par contre, je te rejoins totalement concernant la cuisine libanaise, c'est tout simplement délicieux et plein de saveurs ! Tes petits fatayer sont très réussis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas une poupée, la dînette en plastique, ce n'est plus de mon âge, j'aime la vaisselle fine ... Mais surtout, il y a overdose, c'est devenu hélas incontournable et trop, c'est trop.

      Supprimer