vendredi 12 avril 2013

Tarama

Cette recette m'a été confiée par mon beau-frère arménien et depuis, je n'ai jamais pu goûter d'autre tarama. Si j'aperçois une pommade rose fushia, je me sauve. On trouve facilement les œufs de cabillaud sous la dénomination « tarama à préparer » dans les épiceries grecques ou arméniennes.


Je me fournis dans mon quartier chez Heratchian, rue Lamartine. Une boutique, telle que je les aime : authentique. Je n'ai toujours pas fait le deuil de la fermeture du "Macis bleu", autre épicerie arménienne du quartier où les vendeurs avec leur blouse bleue, le crayon à l'oreille vous disaient "A la prochaine" avec un accent prononcé. Ils me manquent !








Ingrédients
125g d’œufs de cabillaud fumé
8 tranches de pain de mie
12 cl d’huile d’arachide
Le jus d’un citron









Oter la croûte du pain de mie et mouiller les tranches avec 4 cuillérées à soupe d’eau. Presser le pain entre les mains pour enlever l'excédent de liquide et mixer le tout avec les œufs de poisson. 


Verser ensuite l’huile en un mince filet tout en continuant de mixer. Terminer en ajoutant le jus de citron. Présenter dans un joli bol et servir frais avec des blini tièdes. Peut se préparer plusieurs jours à l’avance.  


3 commentaires:

  1. ah ton tarama! une de tes recettes que je n'ai jamais oubliée ...quelle onctuosite! rien a voir avec ce que l'on trouve dans les commerces!
    laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me touche ! Est-ce que tu le prépares également ou bien est-ce un souvenir ?
      Bises
      Is

      Supprimer
  2. Je conserve bien précieusement la recette;)

    RépondreSupprimer