mardi 20 mai 2014

Brioche façon Pasquier

Pour les deux ans de leur blog, les créatrices de la Super Supérette proposent de réaliser l'une de leurs recettes. J'ai choisi la nattée, brioche façon Pasquier et le résultat est à la hauteur des espérances. L'alliance du rhum et de la fleur d'oranger donne vraiment l'arôme des brioches "industrielles" mais pour une fois, ce n'est pas péjoratif. Quant à la mie, elle est filante et légère à souhait, sucrée et beurrée comme il faut.


Ingrédients
400 g de farine
15 cl de lait
75 g de beurre
80 g de sucre blond
2 œufs
20 g de levure fraîche de boulanger
1 cc de sel
1 cs de fleur d’oranger
1 cs de rhum
Pour la dorure
1 jaune d’œuf
3cs de lait (1cs)





Laisser tous les ingrédients à température ambiante puis les mettre, excepté le beurre, dans le bol du robot muni du crochet pétrisseur, en commençant par la farine. Actionner 3 min, puis incorporer le beurre ramolli. Pétrir 10 min en tout. Ramasser la pâte en boule, couvrir d’un torchon et laisser lever 2h. Rompre la pâte et réserver au frais pour la nuit : les arômes vont se développer. 



Le lendemain, déposer la pâte sur le plan de travail fariné, la diviser en 3 pâtons de 275g chacun et façonner des brins de 40 cm de long. Recouvrir la plaque du four de papier sulfurisé et former la tresse directement sur la plaque, en diagonale. 



Relever le papier et placer un cadre extensible pour emprisonner la natte. Laissez reposer à nouveau 2 bonnes heures.





Préchauffez ensuite votre four à 180°. La Super Supérette ajoute la dorure à mi-cuisson. J’ai essayé mais je préfère dorer à l’aide d’un pinceau avant d’enfourner : à vous de voir. Enfourner pour 30 min, sortir du four et laisser refroidir.




Imaginez la légèreté sans le côté collant et pâteux des brioches industrielles. De la "mâche" mais sans la fermeté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire