mercredi 16 juillet 2014

Sacristains

Ces douceurs répandent en cuisant l'odeur des pâtisseries d'autrefois : ce mélange de beurre, de vanille et d'amande grillée. Aujourd'hui, avec les armoires réfrigérées, Dieu merci il n'y a plus de salmonelles mais les bonnes odeurs ont disparu également. Bref, les sacristains nous permettent de redécouvrir ces parfums délicats. 



Mais pourquoi ce nom ? Si le sacristain est celui qui a soin de la sacristie d'une église, je pense que le gâteau fait plutôt référence à la canne du bedeau. Cette recette ancestrale a été reprise par les plus grands et je n'hésite pas à vous proposer celle du grand Pellaprat : 



Vive les blogs car c'est un peu court comme explications même si toute la famille a appris la pâtisserie de cette manière. Sinon, je le dis et le répète mais inutile de fabriquer ces friandises avec de la pâte industrielle, c'est perdre son temps. Lorsqu'il y a peu d'ingrédients, on ne peut pas camoufler et la qualité reste primordiale. 






Pour 20 sacristains
275g de pâte feuilletée
100g de sucre
1 oeuf              
2 sachets de sucre vanillé
75g d'amandes effilées
Farine
Sucre glace







Battre l'oeuf en omelette dans un petit bol. Mélanger le sucre avec le sucre vanillé. Travailler avec de la pâte froide pour qu'elle reste ferme. 



Etaler la pâte en un carré  de 30x30 sur le plan de travail légèrement fariné. Badigeonner au pinceau la surface d'oeuf battu. L'oeuf ne doit pas couler sur les bords, ce qui nuirait au développement de la pâte lors de la cuisson. 



Saupoudrer de la moitié du sucre et de la moitié des amandes effilées. Passer le rouleau délicatement pour coller le tout à la pâte. Retourner la pâte sur le plan de travail et procéder de la même manière de l'autre côté avec le reste des ingrédients. 



Détailler la pâte en 10 languettes que l'on vrille pour former un tire-bouchon. 



Ranger sur deux feuilles de silicone posées respectivement sur 2 plaques. Réserver au congélateur 15 min. Préchauffer le four à 190°. Couper chaque torsade en deux. 



Enfourner les deux plaques en même temps et laisser cuire une bonne vingtaine de minutes. Attention, la pâte doit être cuite à coeur. 




 Refroidir sur grille.


Saupoudrer éventuellement de sucre glace



Conserver dans une boîte en fer. 

6 commentaires:

  1. Depuis le temps que je veux faire des sacristains (mon grand-père en faisait de délicieux), ta recette tombe à pic ! Dès que je suis en vacances, je me lance dans la pâte feuilletée et j'en fais une fournée ! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons décidément les mêmes souvenirs d'enfance ! Bonne journée à toi également.

    RépondreSupprimer
  3. C'était LA viennoiserie des vacances quand nous étions dans le sud. Une sorte de spécialité locale que l'on ne trouvait pas chez nous. Un vrai bonheur quand nous arrivions de nous délecter de ces sacristains.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis comblée de voir les souvenirs heureux de mes lectrices ravivés.

    RépondreSupprimer
  5. Je crois que je vais tester cette recette rapidement, un grand merci.

    RépondreSupprimer