jeudi 14 mars 2013

Congolais (rochers à la noix de coco)

Ces petits rochers qui  accompagnent  agréablement les salades de fruits, se conservent parfaitement 8 à 10 jours.  Pour Pâques, ils se façonnent en nid et accueillent des oeufs multicolores ou bien une ganache au chocolat pour un dessert encore plus gourmand. 







Pour 25 congolais
ou six tartelettes
200g de noix de coco râpée
150g de sucre cristallisé
1 sachet de sucre vanillé
2 œufs entiers + 1 jaune
Pour la ganache
100g de chocolat à pâtisser
120g de crème liquide à 30%







Mélanger la noix de coco, les sucres et les œufs. Laisser reposer ½ heure. La noix de coco va se réhydrater et sera moins collante à travailler. Préchauffer le four à 180°. 


Avec les doigts mouillés, dresser sur la plaque recouverte de papier sulfurisé, des boules de la taille d’une petite prune en leur donnant la forme d’un dôme. Humidifier régulièrement ses doigts, la pâte ne colle pas et l’on travaille proprement. 


Si l'on prépare des tartelettes, utiliser un cercle de 7 cm pour donner la forme. Décercler avant d'enfourner 15 min dans le haut du four. Refroidir sur grille.


Ganache : Chauffer la crème dans une petite casserole. Lorsqu'elle arrive à ébullition, ajouter le chocolat haché et bien fouetter pour lisser. Couler dans les tartelettes et laisser refroidir. 



Pourquoi des oeufs à Pâques ? Comme le Christ ressuscité sort de son tombeau, le poussin sort de sa coquille. Par ailleurs, les oeufs interdits durant le carême se retrouvent en grande quantité à Pâques. A partir du Moyen Age, on a pris l'habitude d'offrir des oeufs décorés, puis au XVIIIème, des oeufs en chocolat. 

1 commentaire:

  1. Je n'avais jamais vu des congolais sous la forme de tartelette avec une ganache, super idée ! J'ai bien envie d'essayer en version mini :)

    RépondreSupprimer