jeudi 26 septembre 2013

Hachis parmentier

Avec l'affaire du cheval dans le hachis parmentier, j'ai trouvé que les industriels poussaient le bouchon un peu loin. Mais d'un autre côté, comment peut-on avoir l'idée d'acheter un truc pareil ? Etant d'une nature à détester les surprises, je préfère accommoder mes restes. Ils sont nombreux à servir de base au hachis parmentier : boeuf carotte bien sûr mais aussi  pot-au-feu, langue, tendrons de veau ... On oublie le détestable steak haché surgelé, évidemment.



Ingrédients
450 g de bœuf carotte
2 échalotes 
800 g de pommes de terre
1 noix de beurre 
Sel, poivre
Facultatif 
60 g de fromage râpé

Après une nuit au frais, le reste de bœuf carotte  est pris en gelée.  Il correspond à 250 g de viande, 100 g de carotte et 100 g de bouillon. Sur la photo, il y a plus de 100 g de gelée : n'utiliser que la quantité préconisée au risque d'obtenir de la bouillie.  Même le gratin doit se tenir !


Ne pas le réchauffer. Eplucher les pommes de terre, les détailler en cubes de même grosseur et les cuire à l’eau froide salée. 


Hacher menu au couteau le bœuf carotte. Beurrer un moule à gratin et le saupoudrer d’1 cuiller à soupe de chapelure. Egoutter les pommes de terre et les écraser au presse purée, à même la casserole. Répartir la moitié de la purée au fond du plat à gratin. Ajouter le hachis de bœuf, saler, poivrer puis recouvrir des échalotes ciselées et de la purée restante. Ajouter une autre cuiller de chapelure, éventuellement le fromage râpé et un filet de beurre fondu (désormais, je m'arrête à la chapelure). Enfourner 45 min à 180°. La gelée va fondre, parfumer les pommes de terre, et donner du moelleux au gratin. 


C'est le goût de l'enfance retrouvé. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire