lundi 14 mars 2016

Un ceviche au Panama (2/2)

Le ceviche (prononcer cévitché) est incontournable au Panama mais également dans toute l'Amérique Latine, le long du Pacifique. Le poisson cru tout juste pêché ou bien les fruits de mer, sont coupés en petits dés cuits dans du citron vert, le tout relevé d'oignon, de piment, parfois de poivron, de coriandre ... Si j'ai choisi une variante équatorienne qui emploie des crevettes cuites, Pierre m'a pourtant dit en testant : "C'est exactement ça". 









Ingrédients
250 g de crevettes

1 citron vert
1/2 oignon rouge
Coriandre
Piment









Mélanger les crevettes décortiquées, le citron pressé et l'oignon râpé. Réserver une heure au frais. Ajouter au moment du service, la coriandre ciselée et le piment. Mon citron était juteux, mais ce n'est pas toujours le cas des citrons verts. Prévoir plusieurs citrons.




Bourré de vitamines, c'est un excellent remède contre la gueule de bois, paraît-il !

Et voici l'original ...
 Direction Panama City, avec une halte déjeuner 

au marché du poisson.

Tout est présenté avec du riz cuit avec du lait de coco,

 une sauce chimichurri,

et des patacones, galettes de banane plantain frites. Chaque jour du poisson est proposé et je ne m'en suis pas privée.

Ici la banane plantain est caramélisée et parfumée à la cannelle

Toujours la sauce chimichurri ...

... et le riz parfumé.

Cette photo résume bien Panama : la confrontation de deux époques. 

L'actuelle avec ses 40 buildings, sachant que l'Amérique Latine entière en dénombre 100. Il faut aimer ...

Je préfère l'ancienne, fraîche, colorée et calme.

Après la canal, on ne peut faire l'impasse sur les célèbres couvre-chefs ! Et pourtant, la capitale mondiale du panama est Montecristi en Equateur. Les ouvriers équatoriens ont emporté ces chapeaux dans leurs bagages au moment de la construction du canal.

                         
La qualité du chapeau dépend de la finesse du tressage des jeunes pousses de palmes. Les prix varient de 30 à 300 $.

Le vrai panama se roule dans un étui et reprend sa forme comme par magie. 


Mais pourquoi Paris est-elle familièrement dénommée Paname ? Au début du XXe siècle, les parisiens élégants adoptent ce fameux chapeau en vogue depuis le percement du canal. Suite au scandale de Panama, le "paname" a été associé à l’esbroufe. Superficiels, les parisiens ? Pour la première partie du voyage à Panama, c'est par ici

13 commentaires:

  1. quel beau voyage merci beaucoup, j'adore on apprend pleins des choses
    et la recette est très simple mais parfaite
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  2. Un vrai régal, ce voyage ! Et j'adore ta version "cuite" de seviche !

    RépondreSupprimer
  3. Cette cuisine colorée fait tellement envie ! Et toujours les photos qui accompagnent un texte instructif, un régal !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les crevettes cuites, je n'aime pas le cru !! Et toujours de très belles photos de ton superbe voyage !!

    RépondreSupprimer
  5. Le ceviche je l'ai découvert au Mexique, puis à Cuba et vraiment nous adorons ce poissons cru cuit dans la lime. Merci de nous faire partager ces belles photos d'un lieu que je ne connais pas du tout . Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce beau partage culinaire et toutes ces belles photos...

    Bises.Valou.

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais que les ceviches de poisson, cette version aux crevettes est plus que plaisante. Merci pour ce petit voyage au Panama, que du bonheur tes photos !

    RépondreSupprimer
  8. Tu me donnes envie d'acheter un billet d'avion....

    RépondreSupprimer
  9. J'ai une autre version du ceviche que l'on prépare à Quito. Les oignons rouges émincés très fin sont marinés dans du citron vert et un jus d'orange. Puis on ajoute pour contrebalancer l'acidité du ketchup et de l'huile d'olive. Le tout donne de la consistance à la sauce pour les crevettes cuites. On n'oublie pas la coriandre.Les Equatoriens mangent ce ceviche avec des grains de maïs grillés.
    Et merci d'avoir rendu à César ce qui est à César. Les Equatoriens sont très fiers de leur production de Montecristi. Et bien sûr là-bas, ils n'appellent pas ce chapeau un panama!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mariette pour ton message. J'ai goûté ton ceviche il y a tellement longtemps !!!! Au Panama, on consomme bcp de maïs également. On se refait un ceviche cet été !

      Supprimer
    2. Merci Mariette pour ton message. J'ai goûté ton ceviche il y a tellement longtemps !!!! Au Panama, on consomme bcp de maïs également. On se refait un ceviche cet été !

      Supprimer
  10. Oui Isabelle, quel beau voyage tu as fait en Panama.... et la recette est presque identique, j'ai mis un gousse d'ail en plus :) c'est la faute au petitfute.com :)

    RépondreSupprimer