mardi 6 août 2013

Oranais

Les abricots donnent une touche d'acidité à ce grand classique de la viennoiserie qui ressemble à des lunettes.

Pour 16 oranais
500g de farine 
250g de lait
2cc de levure de boulanger instantanée
1 œuf
70g de sucre
10g de sel
70g de beurre
1 jaune d’œuf pour la dorure
Crème pâtissière - lien -
2 boîtes 4/4 d’abricots
Sucre perlé 
Gelée de pommes
Sucre glace



Préparer la pâte à pain au lait. Mettre tous les ingrédients à température ambiante. Dans le bol du robot, verser la farine tamisée puis le sel, la levure de boulanger, le sucre, l’œuf, le lait tiédi et le beurre fondu. Actionner l’appareil et pétrir lentement jusqu’à ce que la pâte forme une boule qui se décolle des parois, soit environ 10 min. La pâte ne doit pas être collante mais souple, lisse, élastique : les oranais seront ainsi très légers et moelleux. Remettre la pâte dans le bol. Couvrir et laisser lever 1 heure. Rabattre la pâte (la soulever et la faire retomber) puis mettre au froid 1 heure, voire tout une nuit.


Préparer la crème pâtissière pour viennoiserie et la laisser entièrement refroidir. Egoutter les oreillons d’abricot (si l'on n'a qu'une seule boîte sous la main, ça peut suffire en recoupant chaque oreillon en deux).
Sortir la pâte du réfrigérateur et l’étendre au rouleau de manière à former un rectangle de 70 x 50. Détailler 16 carrés. 


Les aplatir de nouveau au rouleau. Etaler un peu de crème sur chaque carré en veillant à laisser 2cm sans crème sur le pourtour. 


Disposer un oreillon aux deux extrémités, rabattre les deux autres l’une sur l’autre. 


Laisser lever 1h30. 


Préchauffer le four à 210°. Dorer les oranais avec un jaune d’œuf battu allongé d’une cs d’eau. Cuire environ 20 minutes. Glacer au pinceau avec la gelée réchauffée. Parsemer de sucre perlé. Saupoudrer de sucre glace. Se congèle parfaitement.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire