jeudi 18 juin 2015

Mirlitons rouennais

S'amuser à imiter les recettes des industriels comme pour les oréos, les mini tartelettes aux abricots ou les granolas, c'est bien mais puiser dans les spécialités de nos régions, c'est mieux, surtout lorsque le grand Pellaprat est aux fourneaux. Verdict de Pierre : "Ils sont mortels tes gâteaux. Ceux aux abricots sont bons mais j'ai trop kiffé ceux à la framboise". Et dire qu'il passe la première épreuve du bac français demain. 










Pour 24 pièces
250 g de pâte brisée maison
100 g de sucre vanillé
2 oeufs
90 g de poudre d'amande
70 g de crème fraîche épaisse
24 framboises
Confiture d'abricots
1 noisette de beurre
Amandes effilées
Sucre glace









Préparer la pâte brisée au minimum la veille. C'est absolument indispensable. La qualité de la pâte est primordiale. L'étaler et détailler 24 disques à l'aide d'un emporte-pièce cannelé. Foncer les empreintes beurrées. 



Recette de Pellaprat dans l'art culinaire français

Fouetter longuement les oeufs et le sucre, ajouter la poudre d'amande et la crème. 



Piquer les fonds de tartelettes et les garnir de framboises ou de confiture d'abricots puis compléter avec l'appareil aux amandes et enfin les amandes effilées. 



Enfourner à four préchauffé à 200° pour une vingtaine de minutes. Laisser tiédir et poudrer de sucre glace. 


Pellaprat utilise des macarons et c'est l'idéal, mais on n'en a pas toujours sous la main. Remplacer par des amandes en poudre est une bonne alternative. 


12 commentaires:

  1. Ah le Pellaprat ! Ma grand-mère a une édition qui date de 1949.
    Tes mirlitons ont l'air délicieux et ils sont très beau. Comme ton fils, je pense que j'aurais une préférence pour ceux aux framboises C'est la deuxième fois que je tombe sur une recette de cette spécialité depuis ce matin, c'est vraiment un signe, il faut que je teste ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne prends aucun risque ! Ma soeur a un Pellaprat, il faut que je vérifie sa date de parution : elle ne doit pas dater d'hier !

      Supprimer
  2. Tu m'étonnes qu'il a "kiffé" ! ;) Ils ont l'air trop bons ces mirlitons ! Je ne connaissais pas mais je connaîtrais un jour, c'est sûr ! Bonne chance à ton fils pour demain :)

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi je kifferaris tes petits biscuits.
    Bonne journée
    bises

    RépondreSupprimer
  4. Des gourmandises, dont je suis très friande! J'adore
    Je continue ma visite sur ton si joli blog!
    bises
    Plume

    RépondreSupprimer
  5. Je ne les connaissais pas, ils sont plus qu'appétissants tes petits mirlitons !! Il va falloir que je teste ! Bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Je suis originaire de Rouen et malheureusement les mirlitons ne sont pas mis à l'honneur dans cette belle ville :(
    Les tiens sont magnifiques ** je te remercie pour le partage de cette délicieuse recette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est partout pareil. A Paris, il n'y a plus que des brownies ou des cheesecakes dans les pâtisseries, c'est tout de même dommage !

      Supprimer
  7. Quelle jolie gourmandise ! Je kifferais plus la version aux framboises, en tout cas c'est à essayer, quelle que soit la version !

    RépondreSupprimer
  8. Moi, ce n'est pas mon fils Pierre, mais plutot son frère Romain qui va "kiffer"...et moi avec!

    RépondreSupprimer
  9. Très gourmands et j'adore le sucré.

    RépondreSupprimer