dimanche 2 août 2015

Dip de poivrons rouges

Dans le cadre d'un nouveau tour en cuisine, j'ai tout de suite repéré cette délicieuse recette à base de poivrons rouges chez Viane puisque je prépare un dip très similaire avec des poivrons jaunes depuis des années. Etant au Pays Basque, j'ai simplement remplacé le tabasco par du piment d'Espelette. 








Ingrédients
2 gros poivrons rouges
1 oignon moyen
150 g de chèvre frais
Piment d'Espelette
1 cs d'huile d'olive 

     Griller les poivrons au four, les peler et les couper en dés. 



Faire revenir l'oignon émincé dans un peu d'huile, ajouter les poivrons et laisser compoter 15 min. 

Assaisonner et mixer avec le chèvre frais.


J'ai hâte d'aller voir ce que la fée Virginie a concocté à partir de mes recettes. 

samedi 1 août 2015

Récap 23 : Florilège gourmand

Il s'agit ici d'une sélection des recettes particulièrement appréciées à la maison. Recettes réalisées depuis des années et des années et qui sont régulièrement réclamées par mes proches, recettes traditionnelles qui ont fait leurs preuves. A ce titre, je laisse Imre Gundel (1927-1993), grand cuisinier hongrois s'exprimer :" Il est heureux que la gastronomie soit le plus conservateur des arts. Nous ne cherchons pas le nouveau, le bizarre, la cacophonie des goûts, la disharmonie des couleurs à tout prix. Au royaume des saveurs, nous ne suivons pas les chemins souvent hallucinants et inquiétants de toutes les tendances à la mode. Les yeux et les oreilles de l'homme sont prêts à tout, mais on n'avale pas, et avec plaisir, n'importe quoi !"


Recette d'un membre de la famille d'origine arménienne, elle est excellente. Petite, j'ai goûté ce tarama et j'avoue n'en avoir jamais testé d'autre, tellement il me semble parfait.

Elle trône systématiquement sur mes buffets. Des carottes, des courgettes et beaucoup d'échalotes. Simple et bon.

A condition d'apprécier la gelée, cette terrine fait son petit effet avec ses poireaux tendres bien rangés.

C'est toujours spectaculaire de présenter un saumon entier, succès garanti. 

Ce plat est l'un des favoris de mes ados, ils en redemandent été comme hiver. C'est aussi la recette qui a le plus de succès sur le blog. Surprenant, non ? 

Ce sont les messieurs qui apprécient particulièrement ce dessert. Quant à moi, j'en suis folle. Tant qu'il y en a dans le frigo, je n'arrive pas à m'arrêter, c'est une catastrophe. 

C'est THE gâteau de ma famille, celui qui était attendu lors des réceptions de ma mère, préféré de loin aux pièces montées du pâtissier. 

Frais et moelleux, esthétique, c'est du grand art. Que l'on ne vienne pas me parler de fraisier destructuré, revisité ou je ne sais quelle invention, il n'y a rien à améliorer dans cet entremets. A ce titre, je reprends ce qu'en dit l'excellent blog Du miel et du sel : "  Le fraisier fait partie des grands desserts mythiques et indémodables. Une génoise moelleuse, imbibée d'un sirop parfumé. Une crème mousseline onctueuse au goût de beurre. Des fraises fraîches, acidulées et fruitées. Et une couverture de pâte d'amandes pour la douceur. Non, je n'ai pas l'outrecuidance de le déstructurer, ni de le réinventer. Pourquoi donc, puisqu'il est déjà parfait comme il est ? " Je n'ai rien à ajouter.

Pour une cérémonie, il s'est déguisé en missel, les yeux de ma fille brillaient. 

L'alliance de la pâte à choux et du praliné, c'est délicieux. Tout le monde aime ce dessert, en général. 

C'est mon bébé, THE pain d'épice maison parfumé à l'orange que je prépare en quantité lors de la fête éponyme. Je l'apprécie particulièrement en automne avec des poires au vin ou une compote de mirabelles.



Pas moins de 16 pains au mois de novembre, soit 4 fournées de quatre. Comme ça sent bon dans la maison, à ce moment là !

vendredi 31 juillet 2015

Kedgeree de Mariette

Une manière délicieuse d'agrémenter un reste de riz. D'origine indienne, il s'agit d'un curry à base de poisson fumé et d'oeufs durs, à savourer brûlant de préférence.






Ingrédients
200 g de riz cuit
1 gros oignon
150 g de saumon fumé
60 ml de crème allégée
1 oeuf dur
2 cs de persil
1 cs d'huile d'olive
1 cs de pâte de curry
1 citron







Faire revenir l'oignon ciselé dans l'huile puis ajouter le curry. Incorporer le riz cuit et le faire légèrement dessécher pour que les grains soient bien séparés. 



Ajouter le saumon détaillé et terminer par la crème et le citron sans oublier de saupoudrer de persil haché. Dresser sur un plat avec l'oeuf dur et le citron coupés. Servir très chaud. 



Avec des fruits en dessert pour un déjeuner rapide à préparer en vacances.

jeudi 30 juillet 2015

Compote de pêches & abricots

Les fruits doivent être très mûrs afin d'obtenir une compote qui a du goût. 






Ingrédients
1 bonne livre d'abricots
1 bonne livre de pêches
50 g de sucre
1 verre d'eau











Partager les abricots en deux et les pêches en quatre environ.


Faire bouillir le sirop, baisser le feu et pocher tout doucement les abricots ainsi que les pêches avec la peau, de sorte que la couleur s'imprime sur la chair. Compter 20 min de cuisson. 


Présenter la compote avec des parisettes

mercredi 29 juillet 2015

Piperade au jambon de Bayonne

La piperade est une spécialité basque à base de tomates, de piments doux du Pays Basque, de poivrons rouges et de piment d'Espelette. Elle se consomme couramment avec du jambon de Bayonne ou de la ventrèche, du fromage de Brebis ou encore des oeufs.




Ingrédients
4 tomates
3 poivrons rouges
3 piments doux
1 gros oignon
2 gousses d'ail
Jambon de Bayonne
Piment d'Espelette
Huile d'olive
Sel, Thym






Si l'on veut préparer la piperade dans les règles de l'art, il faut faire griller les poivrons pour leur ôter la peau. J'avoue avoir sauté cette étape ... Les épépiner et les couper en lanières. Faire revenir l'oignon émincé dans l'huile, ajouter les poivrons, les piments et l'ail. 



Assaisonner et laisser compoter. Incorporer ensuite les tomates pelées et coupées en petits dés. Poursuivre la cuisson une vingtaine et poêler les tranches de jambon qui viendront recouvrir la piperade au moment du service. 



C'est beau Bayonne et pendant les fêtes, c'est très vivant !




mardi 28 juillet 2015

Riz aux poivrons et aux olives

Ce riz "gaxuxa" en basque est encore meilleur réchauffé. C'est pourquoi j'ai eu le temps de m'amuser à faire quelques décorations, il était destiné à être consommé bien plus tard. Le verre à moutarde sert d'unité de mesure, on prend le même pour le riz et pour le liquide. 





Ingrédients
1 verre de riz long
125 g de chorizo
2 poivrons verts
2 gros oignons
100g d'olives vertes
1 verre de coulis de tomate
1 verre d'eau
Sel, piment d'Espelette





Ôter la peau du chorizo et le détailler en lamelles. Le faire revenir doucement à la cocotte. S'il rejette trop de graisse, en jeter une partie. Réserver le chorizo et ajouter à la place le riz. Une fois qu'il est transparent, ajouter l'oignon émincé et les poivrons détaillées très finement. Laisser cuire à découvert 10 min en remuant de temps en temps. Mouiller avec le coulis et l'eau, assaisonner, baisser le feu et couvrir. Compter 15 bonnes minutes, ajouter les olives puis poser un torchon plié sur le rebord  de la cocotte et maintenir avec le couvercle pendant 20 min. Toute la vapeur va être absorbée par le torchon et les grains de riz se détacheront parfaitement. 



Avec des radis en entrée et des fruits en dessert pour un dîner tout en simplicité sur la terrasse après la route. 


lundi 27 juillet 2015

Salade de betteraves aux amandes

Une entrée vite prête et rafraîchissante. J'ai pris l'habitude de râper les betteraves comme les carottes mais en vacances, l'on peut très bien les détailler en petits cubes si l'on n'a pas de robot. 








Ingrédients
2 betteraves cuites
1 poignée d'amandes
1 cc de moutarde
1 échalote ciselée
1 cs de vinaigre
2 cs d'huile
Persil
Sel, poivre








Éplucher et râper les betteraves, napper de vinaigrette, saupoudrer d'amandes concassées.