jeudi 24 avril 2014

Salade Caesar

Trouver de la romaine n'est pas toujours aisé. Dès que j'en vois une, je prépare une salade Caesar. Délicieux mais assez riche : à éviter au dîner.

Ingrédients
1 salade romaine
1 filet de poulet
2cs de farine
1cc de paprika
Sel
Parmesan
Croûtons
100g de pain
1 gousse d'ail
1cs d'huile d'olive
Vinaigrette
1 jaune d'oeuf
2 cs d'huile neutre
1cc de moutarde
1cs de vinaigre de Xérès



Commencer par les croûtons. J'ai utilisé un petit pain aux graines de tournesol - lien - . Trancher puis couper le pain en cubes et le mélanger à 1 cs d'huile d'olive et à une gousse d'ail hachée. Attendre que les croûtons s'imprègnent et les faire dorer au four à 210°.

Détailler le poulet en lanières et les rouler dans la farine assaisonnée de sel et de paprika. 


Chauffer 1 cs d'huile d'olive dans une poêle anti-adhésive et y dorer les lanières de poulet à peine 10 min. 

J'ai essayé avec de l'huile d'olive mais regretté : ça donne un goût amer
Préparer la vinaigrette en fouettant le jaune d'oeuf avec la moutarde. Monter avec de l'huile neutre comme pour une mayonnaise et terminer par un filet de vinaigre. Réunir la salade épluchée, la vinaigrette, les croûtons, le poulet et le parmesan râpé en copeaux. 


En principe, on doit ajouter 4 filets d'anchois à la sauce mais comme j'oublie à chaque fois, j'ignore quel goût ça a. 

mercredi 23 avril 2014

Granola framboises et fromage blanc

Frais, croustillant et léger, c'est le genre de douceurs que je choisis chez Cojean lorsque je vais y déjeuner avec mes amies. 




Pour 5 personnes
125g de framboises
500g de fromage blanc 20%
150g de confiture de framboise                   
Granola crunchy
70g de beurre
100g de flocons d'avoine
50g d'amandes entières
50g de sucre roux 
45g de farine






Egoutter le fromage blanc dans une passoire tapissée d'essuie-tout pendant une bonne demi-heure.


Concasser les amandes et les mélanger avec les flocons d'avoine, le sucre et la farine. 



Bien mélanger à la feuille en ajoutant le beurre fondu. Etaler le tout uniformément sur une plaque recouverte d'une feuille de silicone. Torréfier à 170° pendant 20 min.



Diluer la confiture avec 30g d'eau en la réchauffant dans une petite casserole. Laisser tiédir. Verser le fromage blanc dans une poche munie d'une douille cannelée. Deux solutions : commencer par le fromage blanc 


puis répartir la confiture

et terminer par 3cc de  granola et les framboises.


Seconde solution : commencer par la confiture, puis le fromage blanc et ainsi de suite. C'est en fonction de l'humeur. Réserver au frais, la confiture va de nouveau se gélifier.


Conserver le granola restant dans un bocal hermétique, parfait au petit-déjeuner sur un yaourt. 






mardi 22 avril 2014

Hot dog

C'est la même recette que les buns pour la pâte. Seul le façonnage est différent. Les knackis ne conviennent pas, les saucisses en conserve sont bien meilleures. 





Pour 10 hot dog
500g de farine
2cc de levure boulangère
10g de sel
25g de sucre
200g d'eau
75g de lait
1 oeuf
30g de beurre
1 blanc
Graines de sésame




Verser la farine dans la cuve du pétrin. Ajouter sel, sucre et levure sans qu'ils ne se touchent. Incorporer l' oeuf, puis le lait et l'eau tiédis. Actionner le pétrin pendant 10 min puis ajouter le beurre tempéré. 


Lorsqu'il est bien amalgamé, sortir la pâte et la travailler à la main pour l'aérer : la taper sur le plan de travail puis la rabattre une cinquantaine de fois. Le gluten va se développer. Couvrir et laisser reposer 2h ou une nuit au frais. 


Verser la pâte sur le plan de travail, attendre 5 min pour qu'elle se détende (ou 20 min si elle sort du froid) et la diviser en 10 morceaux de 100g. Former de petites baguettes de 20cm de long environ, que l'on dépose sur deux plaques recouvertes d'une feuille de silicone. Les baguettes doivent être espacées car elles vont gonfler. Recouvrir le dessus de blanc d'oeuf au pinceau et saupoudrer de graines de sésame. 


Laisser de nouveau pousser 1h30. Enfourner chaque plaque séparément pour 20 min à four préchauffé à 200°. Réchauffer les saucisses dans une casserole avec de l'eau. Garnir les sandwichs de savora, ketchup, cornichons, salade et de saucisse.



lundi 21 avril 2014

Boeuf stroganoff

Il me restait 2 steacks au congélateur pour cinq ... Un petit boeuf stroganoff fera l'affaire.  Les hongrois ajoutent cornichons et champignons.




Ingrédients
300g de rumsteck
2 échalotes
500g de champignons
2 cs de cornichons
100g de tomates pelées
100g de crème liquide
Huile d'olive
Paprika, sel
Riz basmati
Clou de girofle






Découper la viande en lanières et les dorer dans l'huile chaude pendant 3 min. Réserver. Dans la même poêle, faire revenir les échalotes ciselées, puis les champignons émincés. Quand ils ont rendu toute leur eau de végétation, ajouter les tomates pelées et les cornichons détaillés en julienne. Saler et saupoudrer de paprika. 

La recette

Laisser mijoter 20 min puis crémer. Remettre la viande dans la sauce pour la réchauffer. Servir avec du riz basmati cuit avec un clou de girofle. Quelques feuilles de coriandre et hop !


Voici celui dégusté au Gundel de Budapest. Restaurant mythique crée il y a plus de 150 ans : serveurs d'une grande politesse et serveuses extrêmement élégantes, nous ne sommes plus habitués. 


Ambiance feutrée de la grande salle soutenue par de massives colonnes au bois sombre pour un moment paisible juste à côté des bains Szechenyi.


dimanche 20 avril 2014

Reine de Saba pour Pâques

Pour ceux qui n'ont rien prévu, il est encore temps de préparer un dessert facile pour Pâques. La Bible raconte la venue de cette reine d'Ethiopie dans le royaume d'Israël, impressionnée par le faste du palais et de la cour de Salomon, ainsi que par sa grande sagesse. Elle a « le souffle coupé » après avoir assisté aux services rendus à Dieu dans le Temple de Jérusalem puis retourne dans son pays. Habituellement, la reine de Saba est cuite dans un moule à manqué mais pour Pâques, mieux vaut utiliser un moule à savarin simulant un nid.



Ingrédients
120g de beurre
120g de sucre
3 œufs
50g de farine
150g de chocolat noir
100g d'amande en poudre
2 bouchons d’amaretto
Chantilly
Glace royale
120g de sucre glace
1 blanc d’oeuf
30g de cacao





Progression : Préchauffer le four à 180°. Fondre le chocolat avec le beurre au micro-ondes, puissance moyenne. Fouetter les œufs entiers avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, parfumer avec l’amaretto. Ajouter petit à petit la préparation au chocolat en continuant de fouetter. Terminer par l’incorporation de la farine et de la poudre d’amandes.


Verser la préparation dans un moule à manqué ou à soufflé beurré de 20cm. Enfourner et cuire 20 minutes. Le gâteau doit encore être légèrement tremblotant. Laisser reposer le gâteau dans le moule 3 min et démouler sur le plat de service. 


Pour Pâques, j'ai utilisé un moule à savarin beurré de 24cm. La cuisson doit être plus courte : à peine 15 min. 


Glace royale : Pour la reine de Saba, préparer le glaçage avec le sucre glace, le cacao et le blanc d’œuf. Réchauffer à peine ce mortier au micro-ondes : la consistance doit être légèrement liquide. Verser de haut le fondant sur le gâteau encore chaud, sans spatule, le glaçage va se répartir tout seul. Egaliser éventuellement les côtés. Epaissir la glace royale avec un peu de sucre glace et inscrire à l’aide d’une poche à douille munie d’un embout d’1 mm, « Reine de Saba ».



Pour Pâques, utiliser une poche munie d'une douille à vermicelle pour simuler les brindilles du nid. Inutile de réchauffer le glaçage, mieux vaut qu'il soit ferme. 


 Compléter le centre avec de la Chantilly - lien -. Sobre et chic.


L’amaretto, liqueur à base d’amandes de noyaux d’abricots se marie parfaitement bien avec le chocolat ! 


Joyeuses Pâques 

samedi 19 avril 2014

Navarin d'agneau

Le navarin est indiscutablement associé au printemps. Comment ne pas résister devant les navets nouveaux, les carottes toutes tendres et les oignons blancs tout doux ? Le navarin est un ragoût d'agneau préparé avec des légumes. Idéal pour le déjeuner de Pâques. Le mot "navarin" appartient à l'argot et désigne le navet. 


Pour 6 personnes
800g d'épaule d'agneau
3 navets
3 carottes
5 oignons
2 gousses d'ail
1 bouquet garni
400g de tomates pelées
100g de petits pois
200g de haricots verts
20cl de vin blanc
1 cs de farine
Huile d'olive
Beurre
Sucre
Sel, poivre, muscade




Dégraisser totalement l'épaule désossée. C'est le gras qui a un goût marqué, pas la chair très délicate de l'agneau. Faire revenir la viande découpée en gros cubes dans 1 cs d'huile d'olive. Lorsqu'elle est bien dorée, la poudrer de farine, bien sécher puis mouiller avec le vin blanc et les tomates pelées. Saler, poivrer, muscader. 


Régler sur feu modéré puis incorporer le bouquet garni préparé avec des queues de persil, thym et laurier ainsi que 2 gousses d'ail. Laisser mijoter 45 min puis ajouter les petits pois et les haricots verts. 


Pendant ce temps, faire revenir tout doucement les navets et les oignons dans une noisette de beurre et 1cc de sucre puis ajouter les carottes. 


Laisser doucement caraméliser et verser dans la cocotte lorsque la viande est pratiquement cuite. Au bout d'1h15, l'agneau est tendre. Retirer la viande et les légumes à l'aide d'une écumoire et les disposer dans un plat chaud. Augmenter le feu et faire réduire le jus. Verser cette sauce sur la viande et les légumes au moment du service. 


On peut accompagner le navarin de petites pommes de terre nouvelles cuites avec la peau. 




vendredi 18 avril 2014

Colin à la portugaise

J'ai appris hier la disparition de G. Garcia Marquez. C'est tout un pan de ma jeunesse qui me revient à l'esprit car pendant quelques années, je n'ai eu envie de lire que des auteurs d'origine sud américaine ou espagnole. Tout a commencé avec La nuit du décret de M. del Castillo. Une révélation et dans la foulée Tanguy, le colleur d'affiches, le manège espagnol ... Puis E. Mendoza et ensuite L. Sepulveda, I. Allende, M.Vargas Llosa. Tante Julia et le scribouillard reste tellement présente à mon esprit que lorsque je cherche la recette du pain d'épice de Tante Marcelle sur mon blog, je tape Tante Julia et suis surprise de ne pas la trouver. Evidemment L'amour au temps du choléra, Chronique d'une mort annoncée et pas seulement Cent ans de solitude m'ont fait rêver. J'imagine désormais Gabriel en train de converser avec les anges. Bien, passons au plat du jour ! Le poisson surgelé, c'est pratique. Mais je le fais décongeler au préalable pour qu'il ne rende pas d'eau à la cuisson. Idée de plat pour Vendredi Saint. 





Ingrédients
5 filets de colin
1 gros oignon
2 blancs de poireaux
2 gousses d’ail
1 pincée de safran
1 feuille de laurier
400g de tomates pelées
750g de pommes de terre
2 cs de chapelure
Huile d’olive
Herbes de Provence
Sel & poivre.



Faire revenir à l’huile d’olive dans une poêle, les oignons et les blancs de poireaux émincés. Ajouter l’ail écrasé, une pincée de safran, le laurier, du sel et du poivre. Réserver et faire cuire pendant ce temps les pommes de terre à l'eau avec leur peau. Verser le contenu de la boite de tomates pelées dans une petite casserole et laisser réduire 15 à 20min avec quelques herbes de Provence. 



Etaler oignons et poireaux dans un plat à gratin. Recouvrir des filets de poisson bien essuyés



Napper des tomates pelées



Terminer par les pommes de terre épluchées et coupées en rondelles. Verser un filet d’huile d’olive, saupoudrer de chapelure maison et d’herbes de Provence. Enfourner à 180° pendant 30 min. Servir avec une salade verte.



Evidemment, on peut remplacer le colin par de la morue ou tout autre poisson à chair blanche.