mercredi 22 septembre 2021

Tourte fleur aux pommes de terre & épinards, coeur de camembert

Dès que j'ai vu passer cette recette sur Kilomètre-0, blog de ma chère Martine, je savais que je la réaliserais lorsque nous serions nombreux. Copieuse et généreuse, cette tourte régale en effet une quinzaine de personnes. Concernant l'organisation, j'ai préparé la pâte brisée huit jours avant et la garniture le vendredi soir pour le dimanche midi.  Ainsi, il ne reste qu'à assembler le jour même. Martine a évidemment raison d'utiliser des épinards frais mais en les remplaçant par des surgelés, la recette peut être entièrement réalisée avec des ingrédients du placard, ce qui est assez pratique lorsqu'on est loin des commerces. 


 Ingrédients
1 pâte brisée maison (préparée avec 500 g de farine)
450 g d'épinards surgelés
1 gros oignon
850 g de pommes de terre
100 g de parmesan
Huile d'olive
1 jaune d'oeuf
Sel, poivre


Préparer la pâte longtemps à l'avance pour qu'elle soit facile à étaler et de texture friable. Penser à sortir les épinards du congélateur le matin pour le soir. Cuire les pommes de terre épluchées à l'eau bouillante salée. Faire revenir l'oignon émincé dans l'huile chaude puis ajouter les épinards fortement égouttés et laisser cuire une dizaine de minutes pour que toute l'eau de végétation soit évaporée. Assaisonner puis ajouter le pesto et le parmesan fraîchement râpé. Ecraser les pommes de terre au presse-purée puis incorporer les épinards. Laisser refroidir totalement. Etaler deux abaisses de pâte de 30 cm de diamètre. 


Disposer un premier disque sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Répartir la garniture en cercle en ménageant un trottoir sur le bord et un espace au centre pour le camembert. Recouvrir de l'autre abaisse de pâte. Marquer le bord à la fourchette. Disposer le camembert entaillé dans sa boîte au centre, après avoir ôté le papier. Passer la lame d'un couteau dans la farine et pratiquer des incisions sur le pourtour : la découpe sera nette. Faire une torsion d'un quart de tour sur chaque entaille. A l'aide d'un pinceau, badigeonner la pâte avec le jaune d’œuf mélangé à un peu d’eau. Enfourner à 190°, tout au bas du four, pour 40 min.

mercredi 15 septembre 2021

Compote de pommes aux mûres

Avec les pommes et les mûres du jardin, j'ai préparé une compote riche en couleurs avant de l'intégrer le lendemain dans un croque-miettes. Même avec de délicieuses pommes  acides à cuire, inutile d'ajouter de sucre, la douceur des mûres étant suffisante. 

Ingrédients
1 kg de canadas
1 grosse poignée de mûres

Eplucher et couper les pommes en dés. Les cuire dans une casserole moyenne avec un peu d'eau, tout doucement avec le couvercle. A mi-cuisson, incorporer les mûres.  Laisser longuement réduire. La compote ne doit pas être liquide. Je ne l'ai pas mixée, Cher & Tendre déteste ...


Pour les miettes, j'ai sablé du bout des doigts, 70 g de farine avec 45 g de sucre et 45 g de beurre. Avant de les répartir sur la compote, je les ai précuites sur du papier sulfurisé, à peine 10 min à 180°. Enfourner ensuite l'ensemble dans le bas du four pour une vingtaine de minutes. 

mardi 7 septembre 2021

Sablés triangulaires aux amandes et à la vanille

 Pour réaliser ces biscuits, j'ai repris la forme des sablés vendéens tout en utilisant les ingrédients des sablés de Trouville. Autre modification, j'ai remplacé le zeste de citron par de la vanille...


Pour 20 pièces
125 g de farine
100 g de beurre demi-sel
50 g d'amandes en poudre
2 jaunes d’œufs


Mélanger à la feuille du robot, la farine, la poudre d'amandes et le sucre vanillé. Sabler avec le beurre coupé en petits morceaux. Incorporer les jaunes en dernier sans insister. Dès que la pâte s'amalgame, enfermer la boule dans une poche plastique et étaler la pâte pour lui donner la forme d'un rectangle de 24 x 15. Réserver au moins une heure au frais, voire toute une nuit. Couper ensuite 9 rectangles de 8 x 5 que l'on recoupe en diagonale : on obtient 18 triangles que l'on dispose sur une tôle recouverte de papier sulfurisé, en les espaçant un peu car ils vont légèrement gonfler à la cuisson, malgré l'absence de levure. Imprimer un petit décor à la fourchette. Réserver de nouveau une bonne heure au frais pour que les sablés conservent leur forme. Enfourner pour une quinzaine de minutes à 180°. Les sablés doivent rester blonds.




dimanche 5 septembre 2021

Brochettes de romarin aux poivrons et oignons

Pour accompagner la viande, rien de plus simple et goûteux que les brochettes de légumes au barbecue. La branche de romarin étant utilisée comme brochette, une grille double à barbecue est indispensable pour pouvoir retourner les légumes sans qu'ils ne se délitent ...

             
Ingrédients
Poivrons rouges et jaunes
Oignons
Branches de romarin
Huile d'olive
Fleur de sel


Détailler les poivrons en gros carrés et couper les oignons en quatre. Séparer les quartiers d'oignon en trois. 


Enfiler les légumes sur les branches de romarin, huiler au pinceau et assaisonner de fleur de sel. 


Emprisonner les brochettes sur la grille double et cuire au barbecue.

 Commencer la cuisson avant la viande, c'est assez long. 

mercredi 1 septembre 2021

La cacasse à cul nu (Bataille Food #93)

Pour le défi de ce mois-ci organisé par ma charmante Lilly, le thème choisi est "la cuisine de nos régions". Etant originaire des Ardennes, mon choix s'est porté sur l'emblématique cacasse à cul nu même si à la maison, c'était la salade au lard qui était à l'honneur. En effet, j'ai découvert très tardivement ce plat mijoté dans un restaurant de Charleville, réalisé ici en m'inspirant de la recette de la confrérie de la cacasse. Il a fallu que je répète quinze fois le nom à Cher & Tendre pour qu'il comprenne la "subtilité" de l'intitulé. Pour faire simple, il s'agit d'un "plat du pauvre". Quant à Pierre, toujours prêt pour une blague potache, l'a renommé le cul nu à caca, sans commentaire ...


Ingrédients pour 4 personnes
1 kg de pommes de terre longues à chair ferme
4 belles tranches de lard maigre
2 oignons
1 cs de farine
2 gousses d’ail
Petit bouquet garni
Sel, poivre


Dans une cocotte antiadhésive, faire dorer à feu moyen le lard (j'ai coupé en lardons mais ce n'est pas réglementaire ...) et le réserver. Augmenter le feu et faire rôtir dans la graisse obtenue, les pommes de terre entières. Lorsque celles-ci sont dorées, les retirer de la cocotte. Incorporer les oignons coupés en rouelles et les faire doucement  blondir. 


Singer avec la farine en grattant bien le fond de la cocotte. Remettre les pommes de terre, mouiller à peine à hauteur. Insérer le bouquet garni, l'ail et assaisonner. Laisser mijoter à feu doux pendant 45 min environ, puis remettre le lard dans la cocotte. Juste avant de servir, parsemer la cacasse à cul nu de persil frais et rectifier l'assaisonnement.

Avec cette recette, je participe à la Bataille Food #93 organisée par la cuisine de Lilly et dont j'ai été la précédente marraine


"La Bataille Food", est un défi culinaire, créé par Jenna du blog Bistro de Jenna, administré par Hélène du blog Keskonmangemaman ? qui s'occupe également de la page Facebook

Voici la liste des participantes de cette édition :
2. Michelle - plaisirs de la maison
4. Hélène : -keskonmangemaman?
5. Valérie : 1,2,3 dégustez !
8. Lina : le chaud papate
9. Catalina : le blog de Cata
10. Liliane : la cuisine de Lilly

lundi 30 août 2021

Saucisse aux pois chiches

Variante du rougail saucisse, j'ai simplement ajouté des pois chiches cuits.


Pour 4 personnes
600 g de saucisse de Toulouse
2 oignons
4 gousses d'ail
4 cm de gingembre frais
400 g de tomates pelées
Paprika fort, sel


Couper les saucisses en rondelles assez épaisses et les faire revenir à la poêle sans matières grasses. Ajouter les oignons émincés et l'ail coupé, les tomates pelées et le gingembre râpé. Saler légèrement et assaisonner avec du paprika, du piment de Cayenne ou du piment d'Espelette. 


Laisser mijoter presque une heure en ajoutant éventuellement un peu d'eau. Incorporer les pois chiches en fin de cuisson. Au final, la sauce doit être très réduite, bien épaisse. Accompagner de riz nature.

vendredi 27 août 2021

Rochers à la noix de coco au chocolat

Les rochers, autrement dit les congolais, figurent souvent parmi les petits fours conservés dans mes boîtes en fer. Pour cette recette, j'utilise un mixeur et non pas le Kitchenaid. Mixée, la noix de coco  absorbe mieux l'élément liquide que constituent les oeufs et le résultat est tout moelleux. Comme ici, je les ai décorés d'un trait de chocolat fondu pour une finition esthétique et gourmande. 


Pour 25 congolais
200 g de noix de coco râpée
3 œufs entiers
50 g de chocolat à pâtisser
1 filet d'huile neutre

Mixer la noix de coco puis dans le même bol, ajouter le sucre et les oeufs. Bien mixer de nouveau. Laisser reposer ½ heure minimum. La noix de coco va se réhydrater et sera moins collante à travailler. Préchauffer le four à 200°, chaleur statique, c'est très important pour le côté moelleux. Avec les doigts mouillés, dresser sur la plaque recouverte de papier sulfurisé, des boules de la taille d’une petite prune en leur donnant la forme d’un dôme. Humidifier régulièrement ses doigts, la pâte ne colle pas et l’on travaille proprement. Cuire 10 min à peine. Les rochers doivent rester tendres à l'intérieur, légèrement humides. Refroidir sur grille. Faire fondre le chocolat au bain-marie puis incorporer l'huile pour le rendre plus fluide. Avec le chocolat fondu, dessiner des va-et-vient sur les congolais à l'aide d'une poche munie d'une douille d'1 mm. Réserver une heure au frais. Conserver dans une boîte hermétique et attendre au moins 24 h avant de les consommer.